Encore une…

Eh oui, encore une réflexion sympa qu’on récolte assez facilement quand on a passé la trentaine et qu’on n’a pas d’enfant.
En général, elle vient de jeunes parents tout frais, heureux de montrer leur merveille et qui ne comprennent pas que l’univers entier ne leur envie pas leur bonheur tout neuf.
Elle vient quand on a le mouflet dans le bras, ou quand on vient de le rendre aux parents :

Alors ? ça te donne pas envie ?

Bon, ça fait plusieurs jours que j’ai commencé à écrire cette note, et que je cherche à commenter cette phrase qu’on m’a sortie assez souvent.

Pas facile.

J’ai appris (ce fut rude) à ne pas m’offusquer de ce genre de petites phrases absolument pas réfléchie et venant de gens heureux qui ne comprennent pas qu’on puisse être heureux pour eux sans forcément avoir pour autant envie de faire la même chose qu’eux là maintenant tout de suite.

Les ennfants des autres, ça reste les enfants des autres. J’aime ceux qui me sont proches (mon neveu, ma nièce, les enfants de mes amis proches) mais ce sont les leurs. J’ai pas envie d’avoir leur enfant, j’ai envie d’avoir MON (NOTRE) enfant. C’est pas pareil.
D’autant que la plupart du temps, cette remarque vient de gens qui me connaissent peu et s’étonnent simplement qu’à 30 ans passés, je ne sois pas encore maman. Ou au moins enceinte. Ou au moins en train d’essayer. Au moins quoi ! Allez ? Non.
Ces gens là sont bien les derniers à qui je pourrai parler de mon désir d’enfant.

Mon désir d’enfant, le chemin qui a fait s’affirmer en moi le désir d’être mère, du moment où l’idée a commencé à germer dans ma tête jusqu’à aujourd’hui, c’est quelque chose de personnel, je ne peux pas en parler à tout le monde. Surtout pas à des presques inconnus soucieux de conventions sociales ou en quète d’approbation.

Mon chemin est le mien, il est long, tortueux, compliqué. il n’est pas conventionnel, et alors ? Heureusement que chacun a le droit à sa façon de vivre, d’avancer (de reculer parfois). C’est ce qui fait que chaque personne est différente, c’est ce qui fait que chaque rencontre est une surprise.
Mon chemin est le mien, et je le revendique comme faisant partie de mon évolution.
Heureusement, la surprise est bonne parfois.

Cette note est très différente de ce que j’avais en tête quand je l’ai commencée.

Publicités

2 réflexions sur “Encore une…

  1. Tout est dit dans ta phrase « Les enfants des autres, ça reste les enfants des autres » et surtout le parcours pour aller vers NOS enfants est propre à chacun… il a ses mystères, ses propres détours, ses rêves…
    Bon chemin…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s