Résumé

Un petit résumé de ces deux dernière semaines où je n’ai pas, mais alors vraiment pas chomé du tout.
Pis yaura du coup de gueule inside, je sais pas faire sans.

Le week-end du 24-25 janvier :

Grosse astreinte au boulot, opération sur laquelle on bossait depuis près de un an.
Sans entrer dans le détail, tout ne s’est pas déroulé comme prévu. Murphy et sa loi nous ont bien confirmé leur existence, merci.
En 2 jours, on a quasi bossé autant qu’en une semaine, sans compter les SMS la nuit pour surveiller les traitements et les coups de fil sur le trajet pour brainstormer.
Enfin, on avait réussi, qu’on croyait.

La semaine qui a suivi : Apocalyptique, juste…

Murphy a continué à confirmer sa présence.
Plein d’incidents sont venus nous pourir la vie au boulot. Pris isolément, c’était pas le drame (sauf pour un ou 2) mais l’accumulation a rendu leur gestion difficile.
On ajoute à ça la fatigue qui ne fait que s’accumuler, un incident RER le mercredi et la grève le jeudi.
Arrive le vendredi, j’étais sur les rotules. Heureusement, arrive le week-end, je vais pouvoir dormir, récupérer, lire mes mails en retard et y répondre….
Naïve que je suis.

le wee-end suivant, donc :

Murphy ne me lachait pas.
La douleur type sciatique de mon homme ne partait pas. ça faisait un moment qu’il la trainait, il n’était pas allé bosser le jeudi et le vendredi précédent. Le connaissant, j’aurais du me douter…
On a donc fait deux virées aux urgences.
La première, nuit du samedi au dimanche : premier hosto : urgences ferment à 22h (il était minuit) faut aller au second.
Arrivé là, on nous regarde d’un air effaré et on nous annonce 4 à 6 h d’attente.
Une sale d’attente glauque, crade, pleine de gens qui attendent aussi. L’un d’entre eux était allongé sur un banc, il toussait à en cracher ses poumons en se tenant un mouchoir devant la figure.
On a tenu 1/2 heure, on est rentrés chez nous. Il était 2h du matin.
Second essai, transformé celui là : le lendemain. Après avoir pris la précaution de téléphoner pour expliquer ce qui se passait. La meilleure idée qui soit.
Personnel sympa, prise en charge immédiate. Et propre surtout.
On y est restés 2 heures en tout, pour permettre de mettre en place un traitement efficace de la douleur.
Ensuite, joie de chercher la pharmacie de garde pour avoir les medocs. 2 pharmacies, parce que la première (aimable comme un porte de prison) n’avait pas le traitement.
On ne remerciera jamais assez le GPS sans lequel on tournerait sans doute encore….

Et pour finir, cette semaine :

Niveau boulot, plus calme puisque la plupart des incidents de la semaine dernière avaient été réglés.
Il a quand même fallu que je me tape 2 incidents de RER qui ont pratiquement doublé mes temps de trajets hier.
Et une panne de mon PC, qui avait tout simplement perdu les connections réseau. Autant dire inutilisable.
A la maison, le chéri a fait son scanner, et une infiltration qui lui a presque fait plus mal que la cruralgie elle même. C’est normal il parait. sauf que le gars qui lui a fait n’a rien dit. On a flippé un peu quand même. Mais ça commence à aller mieux quand même.
J’ai jsuet du mal à dormir à cause des réveils nocturnes pour cause de prise de médocs.
Mais ce week-end ci, je compte bien me reposer…

Et maintenant, les coups de gueule :
Extrait d’un mail :

Mail reçu ce lundi d’une copine hein, pas du boulot – le vous dedans s’explique par le fait qu’on était 2 destinataires

vous êtes les seules qui n’ont pas répondu, et ne me dites pas que vous n’êtes pas sur votre ordi de la semaine ou du WE !!

Je sais pas comment j’ai fait, mais j’ai résussi à répondre le soir même, et de façon TRES diplomatique.

Extrait d’une conversation MSN :

D’abord, situons :
Mon statut MSN : semaine de la poisse…
Mon statut Facebook : Elles sont cool les urgences de S…
Le statut FB du chéri : Je fais mon scanner demain.

Et, venant d’un copain qui passe son temps à lire et commenter les statuts FB des gens (mais pas ceux là, maintenant que j’y pense)

tu t’es gourrée, c’est pas le semaine de la poisse, c’est celle de la crêpe

Ah super. J’ai même pas répondu en fait.

Mais le top du top, la palme revient à mon chef

qui n’est là que depuis 2 mois environs, et croit qu’il va sauver l’univers, rien de moins :

Si j’étais arrivé sur le projet plustôt, ça se serait mieux passé

No comment…

Allez, il est temps pour moi d’aller dormir…

Publicités

5 réflexions sur “Résumé

  1. J’en connaissais déjà un bon bout, mais les lire comme ça d’affilé, ça fait peur :peur2:

    Maintenant qu’on est dimanche, j’espère que t’as réussi à bien te reposer ce weekend 🙂

  2. bah j’ai dormi ce week-end, ça va donc mieux, un peu.
    Et j’arrive à avoir des horaires à peu près normaux au boulot, ça aide aussi.
    Mais comme le chéri va être bloqué à la maison jusqu’à la fin du mois avec interdiction de bouger, et qu’il en a déjà marre, ça va pas être simple je sens.

  3. Pingback: Février | Procrastineries

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s