Intrusion

C’est mon 100ème billet.
Alors merci à celles et ceux qui me lisent, régulièrement ou pas.
Merci encore plus à celles et ceux qui laissent des commentaires, parce que j’adore voir des traces de votre passage ici, et parce que j’adore échanger des idées et des points de vue. C’est très enrichissant. Il n’y aurait pas de commentaires, c’est pas sur que j’écrirais autant.

Alors comme c’est mon 100ème post, au départ je voulais faire un truc festif, champagne, faux d’artifice tout ça.
Et puis finalement non.

Finalement, je vais faire ce que je fais le mieux : râler. Sur ma mère.

Petite conversation téléphonique (il faut imaginer ma tronche pendant que ma mère parlait, ça valait le détour, je vous le promets):

– Alors si jamais tu as un problème de santé, il faut que tu en parles à ta tante.
– hein ?
– oui, parce qu’elle est médecin quand même (NDLR : psychiatre, ce qui signifie qu’elle n’a pas pratiqué la médecine traditionnelle depuis au bas mot 20 ans)
– quoi ?
– et puis c’est le référant de la famille en médecine quand même (NDLR : il n’y a grosso modo que ma mère et ma tante qui pensent ça)
– mais de quoi tu parles ?
– ben je sais pas, mais si jamais tu avais un problème…
– mais je n’ai pas de problème de santé, je vais très bien.
– oui, mais je disais ça au cas où.
– oui, ben au cas où, j’aviserai. Là pour le moment, ça va très bien, merci.
– oui, mais c’est important. Et puis je sais que A. (NDLR : mon homme) est médecin mais…
– merci de t’en rappeler.
– oui, c’est bien, comme ça ils pourront en discuter…
– non mais ça va pas la tête ?!

J’arrête là, je pense que vous avez saisi l’idée générale.
Parfaite illustration de ma réponse à la question 20 des 101 question.
J’ai quand même le droit de décider de ce que j’ai envie de dire à ma tante non ? En plus, je déteste parler de ma santé…

Bon, et puis je pense savoir ce qui a motivé cet échange. Je pense que ma mère a été mise au courant par ma tante (qui n’aurait jamais du le savoir, ceci en est la preuve) d’une chose me concernant.
Et ceci me conforte bien dans l’idée de ne surtout pas parler de ça avec ni l’une ni l’autre. Grrr…

Publicités

9 réflexions sur “Intrusion

  1. Je découvre ton blog par l’intérmédiaire de celui de Snana.
    Et je te souhaite un bon 100° billet, si si, ça se fête!!
    Quant à ta mère… C’est pas si méchant (j’ai pas lu le reste, donc je ne sais pas pourquoi tu lui en vex tant), vu de l’extérieur, c’est juste une maman qui s’inquiète pour son enfant, et qui a confiance en sa soeur… :o)
    (Après, je ne connais pas le contexte, mais juste sur ce petit bout là, ça me fait ça!)

  2. Oserai-je ? J’ose : je te trouve dure avec ta mère. Je ne ne connais pas les détails de l’affaire mais elle semble juste inquiète pour toi, tu préfèrerais qu’elle soit indifférente à ta santé et/ou ton bien-être ?

    Cela dit je ne peux pas m’empêcher de te comprendre. Mon dernier agacement de ce genre en date ça a été quand on m’a dit de toute part qu’il « fallait » que je fête mon anniversaire : eh oh, si je veux d’abord !

  3. @ cpapamoi : ça doit être ça, je suis pas du tout normale.

    @ LMO : sois la bienvenue sur mon humble blog.
    et voui, un 100ème billet, c’est pas mal quand même.

    @ LMO et Ponine parce que vous allez dans le même sens toutes les deux : non ce n’est pas méchant, et oui je suis souvent dure avec ma mère.
    On a toujours eu une relation assez conflictuelle, compliquée.
    On est souvent dures l’une envers l’autre.

    Je veux bien qu’elle se fasse du soucis, mais pas sur un truc imaginaire.
    Et au bout de 15 fois à lui avoir répété que j’allais très bien et qu’elle n’avait pas de raisons de s’inquiéter, j’en ai eu marre un peu… (Je ne suis pas très patiente)

    Ensuite qu’elle fasse confiance à sa sœur, je veux bien, moi moins déjà. Je vis avec un médecin, j’ai fait des études médicales, donc je pense être apte à savoir si j’ai besoin des conseils de ma tante ou pas.
    Et surtout, c’est à MOI de savoir si j’en veux ou pas.
    Parce que dans cette conversation, ce qui m’a le plus soulée, c’est son aspect dirigiste. Il est où mon libre arbitre ?

    En bref, les relations mère / fille, c’est jamais simple je crois…

  4. Ah ça, moi non plus j’aime pas qu’on me dise ce que j’dois faire, ça a tendance à produire l’effet inverse et si ça se répète, à me braquer contre la personne 😡

    Bon, là ç’a pas l’air d’être le cas, mais je me permet de dire quand même que des fois, on a besoin d’être aidé, même si on le demande pas 😉

  5. @ Drith : oui, c’est clair que je déteste qu’on me dise ce que je « dois » faire.
    j’ai tendance à faire le contraire, par pure provoque des fois…

    Et je suis tout à fait d’accord : des fois l’aide est appréciable, surtout quand elle est non sollicitée. je suis la première à la dire. là, le soucis, c’est surtout de vouloir qu’il y ait un problème quand il n’y en a pas.

  6. « Donnez moi n’importe qui en bonne santé, je le guérirai » disait Jung …. 100 post valent mieux que 101 dalmatiens ?
    Ok je sors.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s