Le grand secret

5 mois après, j’ai encore du mal à en parler…

Quand j’ai fait ma GEU, je ne l’ai dit qu’à très peu de personnes.
Les amis proches et la famille ont été prévenus par mon homme, pendant que j’étais au bloc. Avec mon accord sur la short list, mais le point important, c’est que ce n’est pas moi qui ai eu à prononcer les mots.

Je les ai quand même prononcés (ou écrits) à quelques personnes.
Je l’ai SMSé à un collègue qui s’inquiétait que je ne vienne pas bosser. Le seul qui est venu me voir à l’hôpital.
Je l’ai à mon ancien boss, qui m’a appelé, paniqué, pendant mon arrêt.
Je l’ai dit aussi à quelques collègues, à mon retour, qui m’ont demandé pourquoi j’ai été arrêtée 4 semaines. (L’ennui avec les collègues masculins, c’est que quand je raconte ce qui m’est arrivé, ça se fini en cours de bio sur la reproduction humaine….)
Je l’ai dit à une amie, exilée volontaire au Canada sur le chat FB. Elle ne m’en a jamais reparlé. Elle n’a probablement pas saisi l’importance de ce que je lui disais, prise dans sa propre euphorie : elle venait m’annoncer qu’elle avait trouvé un job. Un chat, c’est vraiment pas l’idéal pour parler de ce genre de chose. N’empèche que cette absence de réaction a participé à mon « blocage » je pense.

Je l’ai dit sur ce blog, aussi. Je me souviens que j’ai mis un temps fou à rédiger ce billet, dont je ne suis absolument pas satisfaite, mais que j’ai laissé, faute de mieux..

Tout de même, je progresse : samedi, j’ai tout raconté à ma banquière (qui est aussi devenue une bonne copine, depuis le temps qu’elle s’occupe de nos comptes)
En apprenant que ça faisait 10 ans qu’on est ensemble, elle a dit « il est temps de faire un bébé »
En chœur, on a répondu « on voudrait bien »
Et j’ai tout raconté.
Il n’y a pas si longtemps, j’aurais simplement éludé la question. Et il y a encore un paquet de gens avec qui j’éluderais la question si ils me parlaient de projet d’enfant.

Et puis il y a ceux à qui je n’en ai pas parlé.
Il y a ceux à qui je n’ai rien dit sur le moment parce que ça ne s’est pas présenté, parce que je n’avais pas envie de les appeler juste pour dire « Au fait, j’ai failli y passer en mai dernier. Et toi, ça va ? »
Ça pourrait venir au détour d’une conversation, mais ça m’étonnerait en fait. Je ne vois pas de situation où je pourrai raconter ça avec naturel, sans que ça ne vienne comme un cheveu sur la soupe. (Et pourtant, l’exemple de la banquière plus haut est l’exception qui confirme la règle. Vivent les paradoxes !)

Il y a aussi quelques personnes à qui je ne veux absolument rien dire. Par peur de leur réaction d’une part, mais aussi parce que je ne veux pas parler de mon désir d’enfant avec eux. ils seraient du genre à s’exclamer « ah enfin !!! » et je crois bien que c’est la dernière chose que j’aie besoin d’entendre en ce moment.

Évidement, ne pas parler fausse les relations, d’autant que je ne peux pas non plus faire comme si de rien n’était.
J’ai lu quelque part le témoignage d’une maman qui avait fait de nombreuses fausses couches avant d’avoir son bébé et qui disait qu’elle avait moins de mal à en parler maintenant qu’elle a son bébé bien en vie dans ses bras.
Peut être que plus tard je pourrai parler plus facilement en effet. Enfin, moins difficilement, parce que de toutes façons, j’ai toujours du mal à parler de ce qui me touche de près.
En attendant, je fais avec mes propres contradictions…

Publicités

9 réflexions sur “Le grand secret

  1. Hey, espèce de grosse banane qui garde tout pour toi !
    J’espère que tu sais que le jour ou tu aura décidé d’ouvrir ta coquille d’huitre, tu peux compter sur moi !

    Tans qu’a t’ouvrir, je pense que je suis l’un des plus a même de te comprendre ! 😀

    Et t’a intérêt d’être la samedi …

    😀

  2. @ Rawell-bro : t’es celui de la famille à qui je parle le plus, banane toi même.
    Et je sais très bien que je peux compter sur toi. J’espère que tu sais que la réciproque est vraie.

    Pour samedi, t’as du pot, le week-end lillois initialement prévu est lamentablement planté. donc, oui, on sera là.

    @ Ginie : bienvenue par ici 🙂 ça va, t’es pas trop dépaysée ?
    Merci pour ton gentil message.

    En fait, je suis quelqu’un qui a du mal à parler, de moi en particulier. C’est une des raisons pour lesquelles je tiens ce blog.

  3. Je ne sais pas trop quoi dire…

    Je suis pareille, je n’ai parlé de la FC à très peu de monde.
    Mais ça n’est pas comparable, je n’ai pas failli mourir. J’ai simplement été victime de la nature dans ce qu’elle a de plus « naturel » justement…

    Mais tout de même, entendre des « Ben alors, vous vous y mettez quand? » Ca m’énerve!

    Parce que ça ne vient à l’idée de personne de dire, par exemple, à une adolescente: « Bon ben alors, il est peut être temps de la perdre, ta virginité!!! »
    Et que le désir d’enfant tient à ce qu’il y a de plus intime dans un couple… Au même titre que le mariage.
    Et ça m’agace que les gens se croient obligés de donner un avis sur le « quand » il est bien de faire un enfant.

    C’est d’autant plus horripilant que lorsque j’étais enceinte de ma fille, j’avais le droit aux reflexions inverses (Han??? Déjà, mais c’est beaucoup trop tôt!!)…

    Enfin bref.
    Je te comprends!

  4. @ LMO : Merci pour ce gentil message, qui me fait un bien fou. J’ai du le relire 15 fois depuis ce matin, au moins !
    C’est fou ce que c’est bon de se sentir comprise !

    Pour le « vous vous y mettez quand ? » je ne l’ai pas eu depuis un bon moment, surtout parce que j’ai largement envoyé péter les gens qui me posaient la question de façons purement et totalement indiscrète.
    Je m’attend à un come back dans pas longtemps, parce que je dois voir des gens qui m’avaient collé leur gamin dans les bras avec un « alors, ça te donne pas envie ? » retentissant. Je n’avais pas encore arrété la pilule à ce moment là, j’avais serré les dents en pensant « purée, heureusement que je suis pas en pleine FIV, je sais pas comment je l’aurais pris » (j’en ai parlé ici)
    Ben je sais que s’ils me refont un coup du même genre, j’aurais du mal à rester impassible.

    Pour la perte de virginité, moi qui l’ai perdue assez tard, je te dirai juste que les ados sont très vaches les uns avec les autres.
    Quoi que tu fasses, c’est jamais le bon timing, que ce soit pour avoir tes premières règles, te marier, faire un bébé ou le second… les gens trouvent toujours que c’est trop tôt ou trop tard…

  5. Bisous puce 🙂
    Les gens sont indiscrets, malpolis, méchants, indifférents. Mais parfois il y en a quelques uns qui sont subtils, et qui sont là quand il faut.
    Chérissons ces derniers 🙂 et la vie sera plus douce.

  6. Dans mon (très petit) malheur de ne pas arriver à faire un deuxième bébé, je mesure en lisant ton article la (très grande) chance de n’avoir jamais subi de fausse couche. Merci de partager ça sur ton blog, j’en avais bien besoin, ça me permet de relativiser sur toutes les fois où j’ai été agacée par des maladroits « alors, le deuxième ? ». Je te souhaite de pouvoir très bientôt porter un petit bout dans tes bras.

  7. Merci Sofia pour tes mots pleins d’espoir et bienvenue par ici 😉
    Relativiser, c’est vraiment pas évident, alors courage à toi.
    Quant aux gens… ils trouvent toujours à redire : mariage, enfant, on fait toujours tout trop tôt ou trop tard, jamais comme il faut, ou plutôt jamais comme ils le veulent. Projection ou jalousie ? Peu importe à vrai dire.
    Ayant un parcours assez atypique, j’ai appris à ne pas écouter ces bien pensant, voire à les rembarrer quand ils deviennent trop pénibles. voire à m’en protéger quand il ne s’agit pas de gens proches que j’apprécie.
    Pas facile non plus, mais vital…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s