Les boules !

Ça commence bien 2010, tiens.
J’ai les boules, et je ne parle pas du sapin (qu’on n’a de toutes façons pas fait cette année)

Ce matin, mon homme a eu l’idée de lire ses mails (chose qu’il fait une fois par trimestre environs). Parmi les spams et autres pubs, un mail d’une amie.

l’amie en question, c’est la sœur d’un copain de lycée de mon homme. Je me suis toujours bien entendue avec elle.
Elle m’a même fait l’honneur de me choisir comme témoin à son mariage.
On a passé pas mal de temps ensemble, en particulier à faire du Jeu de Rôles. Et puis on s’est moins vues parce qu’elles et son mari sont partis vivre en province.
Et puis ils ont été forcés de revenir en région parisienne. On ne les a pas tellement vus plus souvent il faut bien admettre.
La dernière fois, c’était en juin. J’ai été incapable de lui parler de ma GEU, juste de lui dire qu’il m’était arrivé un truc grave et que c’était un truc « de fille ».
Puis, elle m’a appelée pour mon anniversaire et m’a au passage annoncé sa grossesse.
Lors de ce coup de fil, elle m’a aussi dit que vu son « état », elle évitait les déplacements. OK. J’ai répondu que ça nous ferait plaisir d’aller les voir, qu’on pouvait se déplacer et qu’on avait une voitire et même un GPS (la dernière fois qu’on était allés les voir sans GPS, on s’était tellement perdus qu’on a failli faire 1/2 tour. 2 jours après, on avait un GPS).

Et depuis, silence radio.
C’est vrai, je n’ai pas relancé parce que je me disais que si ils voulait qu’on vienne les voir, c’était quand même à eux de proposer une date. Et puis le temps a filé…

Jusqu’à ce mail, découvert ce matin, où elle dit qu’elle ne comprend pas pourquoi je ne donne pas de nouvelles, qu’elle se demande si je suis fâchée après elle. Que je dois aller bien, puisque je suis présente sur FaceBook. Elle n’y est pas, mais on lui a dit…

S’en est ensuivi un échange de mails (avec mon homme d’abord, qui n’a pas mâché ses mots, puis j’ai pris le relais) qui a permis de mettre les points sur les i et de dissiper le malentendu.
J’ai pleuré en écrivant mon mail, en parlant de ma GEU. J’ai encore les larmes aux yeux rien qu’en écrivant ces lignes, alors que ça faisait un moment que je n’avais pas pleuré là dessus et que je pensais que ça allait mieux.
Eh bien non : j’ai toujours autant de mal à aborder ce sujet, même plus de 6 mois après.

Publicités

5 réflexions sur “Les boules !

  1. Merci.
    je relativise : on a échangé des mails et levé certains malentendus.
    Il reste un truc qui me fait bien du mal, c’est cette histoire de FaceBook.
    Je ne sais pas qui a bien pu lui dire que j’allais bien puisque j’étais sur FaceBook (j’ai une ou 2 idées mais je crois que j’aime autant rester dans l’ignorance)
    Mais elle y a cru, et ça me fait vraiment de la peine.
    Je le savais déjà, et j’en ai la preuve : c’est vraiment dangereux FaceBook.

    J’ai aussi eu la preuve, si j’en avais eu besoin, de tout ce que mon homme a enduré en mai, de son amour pour moi.
    Et c’est beau…

  2. Coucou je découvre ton blog …. c’est vraiment compliqué de vivre les grossesses des autres surtout quand cela réveille des événements douloureux par rappport à soi même. Tu as effectivement bien fait de mettre les choses à plat.

  3. Bienvenue p’titbout et merci pour tes messages.

    j’ai dit ce que j’avais à dire oui. Savoir si j’ai été entendue… D’autant que par écrit, c’est pas toujours évident de bien se faire comprendre.
    Enfin, on verra bien le jour où on se verra (c’est prévu début février)

  4. Pingback: Bloquée | Procrastineries

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s