Milka, mode d’emploi

Suite à cet article et à ses commentaires, j’ai eu envie de partager mes trucs de maman qui allaite au boulot.
Ça fait longtemps que j’ai commencé ce post, ça fait longtemps que je l’ai promis et je suis désolée d’avoir mis autant de temps à le rédiger.
Je le poste maintenant, alors que j’ai (enfin) rendu mon tire lait qui prenait la poussière depuis un moment déjà. Comme une conclusion à cet allaitement au travail dont je suis fière et qui n’a pas été facile tous les jours.

J’ai tiré mon lait au travail pour ma fille de ma reprise (à ses 6 mois environs) jusqu’à ses 13 mois.
Autant en ce qui me concerne allaiter a la source a (et est toujours) très facile, autant mes relations avec le tire lait n’ont pas toujours été simples.

En partageant mon expérience, je veux simplement montrer que tirer son lait au travail, ça reste possible. Si mes petites astuces peuvent aider une maman à se lancer, j’aurais atteint mon but.

Ça va être long, je m’aperçois que j’ai plein de choses à dire sur le sujet.

Pour allaiter au boulot, il faut

Une bonne équipe

  • un bébé qui aime téter
  • une maman motivée
  • un papa prêt à se retrousser les manches, avec épaules compatissantes pour soutenir la maman quand ça ne va pas trop
  • une nounou open (ou une crèche, d’ailleurs je crois bien que les crèches sont obligées d’accepter le lait maternel maintenant)
  • un employeur compréhensif et des collègues sympa (alors oui, je sais bien que l’employeur est obligé d’accorder l’heure d’allaitement jusqu’aux 12 mois de l’enfant, ainsi que les locaux qui vont bien. mais si le patron n’est pas un tant soit peu d’accord, l’ambiance au boulot va vite s’en ressentir)
  • un entourage qui a déjà expérimenté la chose. je crois que je ne me serais jamais lancée dans l’allaitement au travail si une amie proche ne l’avait pas fait pour ses 2 gars. (et c’est moi qui l’avais boostée pour qu’elle tente pour le 1er, la boucle est bouclée)

Du bon matos

mon compagnon

mon compagnon

  • un bon tire lait, de préférence électrique double pompage. (mais si on préfère le manuel, on a le droit hein. Pour ma part, j’ai eu l’occasion d’en utiliser un quand mon électrique est tombé en panne. Ça dépanne mais au quotidien, je ne pense pas que j’aurais pu tenir.)
    J’ai loué le mien grâce au site grandir nature et le truc que j’ai bien apprécié, c’est le SAV : recevoir un nouveau TL quand le mien m’a fait le coup de la panne le lendemain sur un simple coup de fil, c’est vraiment très appréciable. Je suis pas du tout sure qu’une pharmacie aurait fait pareil, et je ne sais pas comment j’aurais fait si ça avait été un tire lait acheté.
  • des bib. L’idéal, c’est d’avoir les mêmes bibs pour aller sur le tire lait que ceux qu’on donne au bébé. Ça limite les transvasages, c’est pratique.
  • j’aurais bien aimé avoir un kit main libre.
  • des tisanes d’allaitement pour quand on a plus de mal à tirer.

Avant la reprise

On peut commencer à tirer son lait pour faire du stock. Le lait se conserve très bien au congélateur.
J’ai commencé à tirer vers les 2 mois 1/2 ou 3 mois de MissAngus.
Comme elle a toujours pris les 2 seins à chaque tétée, je ne pouvais pas tirer le sein non tété. Je tirais donc après la 1ère tétée du matin. Et ça n’a franchement pas été facile, les quantités étaient rarement au rendez vous. Ça n’était vraiment pas motivant.
Les petits fleuves font de grandes rivières, je congelais systématiquement ce que je tirais, dans de petits sacs congélation.

On peut essayer d’habituer bébé au biberon.
Chez nous, c’est le papa qui s’y est collé, j’étais dans une pièce à côté. (j’aurais du partir de la maison, carrément je crois)
Je flippais tellement de la confusion sein / tétine que j’avais retardé ce moment le plus possible.
Le premier essai s’est soldé par un échec cuisant. Nous n’avons récolté que des pleurs et le bib a fini à l’évier. Ça m’a bien mis la rage, compte tenu du mal que j’avais à tirer ces précieux mL.
J’ai fini par prendre la tétine Calma de Médéla, qui imite la succion au sein. Celui là, elle l’a pris tout de suite, sans larmes. Il a été adopté et elle boit donc encore son lait avec cette tétine avec papa et la nounou. (lait de croissance maintenant)
On a toujours respecté une règle simple : quand maman n’est pas là, c’est biberon, quand elle est là, c’est à la source.

J’ai aussi pas mal lu, cherché des infos et des témoignages.
Le site à tire d’ailes regorge d »infos pratiques et de bons conseils sur la conservation du lait, quand et comment le tirer, comment le donner.

L’adaptation

J’ai eu la chance d’avoir une assez longue période d’adaptation.
Comme on ne savait pas la date de début de ma mission et que ça pouvait démarrer du jour au lendemain, on a commencé l’adaptation dès la fin de mon arrêt et on a fait de petites journées le temps où j’étais en inter contrat.
Ça m’a permis de tirer mon lait au maximum et du coup, de congeler de précieuses réserves.

Je congelais toujours dans mes sacs congel de base (à zip), puis lorsque  j’ai commencé à avoir une meilleure idée des quantités prises, j’ai aussi congelé dans des pots Avent Via.

Ces réserves m’ont été précieuses par la suite, lors de pannes de tire lait (vraie panne ou grosse difficultés à tirer, j’ai connu les 2).

Le quotidien

Côté maman

Jusqu’aux 12 mois de ma fille, j’ai donc tiré mon lait 2 fois par jour : une en fin de matinée, avant d’aller manger et une en milieu / fin d’après midi en fonction de mon emploi du temps.
Ce qui a été le plus dur pour moi, ça a sans aucun doute été le manque de locaux adapté. J’ai longtemps utilisé une petite salle de réunion mais lorsque celle ci a fermé, ça a été le début de la galère.
J’avais quand même la chance de pouvoir avoir accès à un frigo. Ça m’a permis de conserver mon lait tranquillement, mais surtout j’y ai aussi stocké les téterelles entre les 2 tirages (dans un sac congélation lui même mis dans un sac opaque).
Ça m’a permis de pallier au manque de local approprié pour laver mon matériel, mais aussi de gagner du temps : le tirage en lui même me prenait 20 à 25 minutes dans le meilleur des cas.
Je ne lavais donc mes téterelles que le soir, une fois rentrée chez moi. Et bien souvent d’ailleurs, c’était mon homme qui s’y collait, avec les bib de la journée. (qu’on ne vienne pas me dire que le papa ne peut pas s’impliquer dans l’allaitement)

Depuis son anniversaire et jusqu’à ses 13 mois, je n’ai plus tiré qu’une fois par jour, le midi ou en fin d’après midi si je n’avais pas pu avant.
Et j’ai donc définitivement rangé le tire lait aux vacances de Noël.
On a juste conservé un petit biberon de lait (de croissance maintenant) dans la matinée. Le midi et au gouter, elle mange un laitage : fromage blanc ou petit suisse.

Côté bébé

Les jours de semaine, MissAngus tête le matin, le soir quand je rentre et avant de se coucher. Avant la diversification, quand je rentrais plus tôt, il lui arrivait même de téter 3 fois le soir.

Avec la nounou, avant la diversification, elle buvait 3 biberons par jour.
au départ, 3×120 mL environs, puis les quantités se sont modifiées car elle prenait moins le matin mais plus le midi.
Après la diversification, on a diminué les quantités des bib puis on a carrément remplacé celui du gouter puis celui du midi par des laitages solides (fromage blanc et petit suisse)
Il ne reste que le petit bib du matin qui est maintenant constitué de lait de croissance et qui est assez symbolique, vu la quantité prise. (entre 50 et 100 mL selon les jours)

Le week-end, c’est open (ni)bar, elle tête tant qu’elle en a envie.
Et je dois dire que autant j’ai parfois (et même souvent sur la fin) du mal à tirer mon lait, autant ma fille a toujours été satisfaite de ses tétées. Je n’ai jamais eu d’énervement au sein, jamais de bébé qui pleure après la tétée. Comme quoi un bébé c’est quand même bien plus efficace qu’un tire lait !

Et finalement, c’est ça que je retiens en guise de conclusion : tirer mon lait n’a pas été facile tous les jours. J’ai failli abandonner et passer au mixte des dizaines de fois.
Mais quand je vois ma fille de 15 mois se précipiter pour téter, quand je l’entend pousser des petits cris de bonheur et qu’elle me caresse la main ou me chatouille en tétant, je me dis que ça valait bien la peine.

Pour un second bébé, je retenterai surement l’aventure.

Publicités

15 réflexions sur “Milka, mode d’emploi

  1. Même conclusion, ça valait bien la peine!!!
    Par contre moi j’ai connu le bébé pas rassasié après plusieurs tétées et qui hurle de faim c’est vraiment l’angoisse : c’est là qu’on a introduit le lait artificiel.
    Et j’ai béni aussi Grandir Nature, qui m’ont fourni des pièces de rechange hyper rapidement quand je nettoyais mon TL comme une grosse bourrine et que je pétais des trucs… et grâce à eux je l’ai toujours le TL j’ai pu l’acheter pour une misère!

    • En fait, j’ai connu une seule fois le bébé qui hurle de faim toute la journée : un matin, elle n’avait tété qu’un seul sein au lieu des 2 et s’était endormi. J’avais alors tiré mon lait et pour une fois obtenu un résultat correct.
      Mais à peine j’avais fini qu’elle s’est réveillée et là, ce fut le drame. J’ai passé la journée entière avec ma bébé au sein, à faire de la super alternance.
      Même les pics de croissance sont passés quasi inaperçus, sauf peut être le premier, mais cette journée là ! je crois que je m’en souviendrai toute ma vie.

      Grandir Nature ne fait plus l’achat à la fin de la location. Et quand on connait la galère que c’est d’aller à la poste poster un colis vu leurs horaires d’ouverture…
      Enfin vu que je n’ai pas adoré mon TL à 100%, c’est peut être pas plus mal. J’en aurai p’tetre un autre la prochaine fois…

  2. Ben dis donc tu as (vous avez) beaucoup de mérite, je suis bien contente de ne pas bosser pour ça, j’ai jamais été fichu de tirer mon lait, j’ai eu plusieurs fois des résultats convenables (mais hyper rare), mais surtout j’avais 3 gouttes (bon j’exagère un peu quand même) du coup j’ai arrêté complètement, pour BB2 je prendrai peut être un manuel, et ça sera pour que Monsieur Ronchon puisse prendre le relai de temps en temps (les weekends par exemple)
    Ouais enfin quand il y aura BB2 quoi

    • En même temps, je n’ai que très rarement eu de bons résultats quand je tirais et que ma bébé était là.
      tirer en plus des tétées, c’est quand même bien plus dur que tirer à la place des tétées.

      pour ce qui est de prendre le relais, en ce qui nous concerne, on a toujours trouvé tellement plus simple de mettre bébé au sein que de décongeler du lait pour le donner au bib qu’on ne l’ai jamais fait.
      Mais mon homme prend le relais de mille autres façons : ban, préparation des purées et comptes, repas depuis la diversification…

  3. Moi aussi j’ai tiré (et d’ailleurs, je dois une fière chandelle à EvePetiteSouris pour son soutien sans faille et ses conseils toujours avisés), moins longtemps que toi mais tout de même, ça demande un sacré investissement, une sacrée motivation… je t’admire de l’avoir fait si longtemps 🙂
    Quand Camille a eu 9 mois, je l’ai passé à deux tétées par jour et au lait végétal en journée… mais c’est une sacrée belle aventure et je recommencerais aussi, sans hésitation pour un deuxième bébé !
    (Et j’ai pris le même TL au même endroit et il a aussi cessé de marcher brusquement – heureusement qu’ils sont réactifs)

    • C’est une fille en OR EvePetiteSouris.
      Moi aussi j’ai bénéficié de ses nombreux conseils quand j’ai eu des gros doutes au début.
      je n’ai pas tiré si longtemps que ça, et vers la fin, c’était quand même bien dur. je me disais que j’allais arrêter chaque jour, et d’ailleurs sur la fin j’ai sauté un paquet de tirages par manque de temps ou juste par flemme… heureusement qu’il y avait le congélo !
      maintenant, je profite des tétées en live et c’est quand même beaucoup plus cool.

      merci de ton passage ici et de ton témoignage 😉

  4. Merci pour ce témoignage intéressant… J’ai commencé à tirer mon lait cette semaine… On verra si Louise accepte ensuite le biberon… Tu sais combien il faut tirer environ pour « remplacer » la tétée de l’après-midi ? (elle a cinq mois et prend 6 tétées par jour en général) merci ! bises

    • Je suis ravie que mon expérience puisse t’aider un peu.
      Pour les quantités, à 5 mois ma fille prenait 3 biberons de 100 à 120 mL quand elle était gardée une journée de 10 heures. Mais ça varie beaucoup en fonction des bébés alors c’est vraiment indicatif.
      Le mieux tant que tu ne sais pas ce qu’elle prendra, c’est de congeler tout lait en petites quantités. Moi je faisais des sachets de 50-60 mL (au dessous je trouve qu’il y a trop de pertes).
      Ça permettra d’ajuster au début et ensuite tu pourras stocker les quantités qu’elle boit réellement.

      Pour ce qui est d’accepter le bib… ça n’a pas été une étape très facile chez nous. Le Calma nous a vraiment sauvé la mise. Il est assez cher et chiant à laver mais ça en vaut la peine. (bon j’ai quand même une maman qui m’a dit qu’il n’avait pas fonctionné pour elle)
      Je me souviens qu’on avait laissé MissAngus jouer avec la tétine avant de lui proposer du lait dans le bib et ça lui avait plu.

      bon courage et reviens me dire comment ça se passe, ou si tu as d’autres questions…

      • Merci d’avoir pris le temps de me répondre ! Allez, encore de petites questions, le lait, quand le décongèles-tu, et à quelle température il doit être donné ? merci encore 😉

        • J’ai écrit cet article dans le but justement d’ouvrir une discussion donc je suis ravie que tu me pose des questions 😉 n’hésite pas surtout !
          D’ailleurs je m’aperçois grave à toi que je n’ai pas parlé du « roulement » que j’avais mis en place, je vais le rajouter :

          Une fois l’organisation en place, je tirais mon lait de la veille pour le lendemain.
          Le vendredi je congelais ce que j’avais tiré et je décongelais du lait pour le lundi, comme ça je faisais « tourner » mes stocks ce qui me permettait de ne pas avoir de lait trop « vieux » au congélo.
          En semaine, je ne décongelais de lait que si je n’avais pas pu tirer suffisement pendant la journée.

          La plupart du temps, je décongelais de la veille pour le lendemain, en mettant le lait une nuit au frgo.
          Si j’avais oublié ou si il fallait décongeler en urgence car quantité insuffisante (ça n’est pas arrivé souvent), je passais le lait sous un filet d’eau tiède (sachet) ou direct au chauffe bib (bain marie pour les pots).

          Au début, ma fille ne voulait boire son lait que tiède. On n’a jamais mesuré mais j’imagine qu’elle voulait la même température que quand il sort du sein, autour de 37°C.
          Par la suite elle a fini par accepter de le boire à température ambiante (mais pas froid, donc sorti environ 30 minutes avant du frigo)

          Pour la décongélation comme pour le réchauffage, il ne faut surtout pas utiliser le micro ondes. Le mieux c’est un bain marie, chauffe bib ou si tu n’en as pas, une simple casserole (par contre il faut faire attention que le bib ,e se renverse pas)

          C’est quand la reprise pour toi ?
          Gros bisous & à bientôt

          • Merci beaucoup pour tes réponses… Je ne reprends qu’en septembre, mais je voudrais pouvoir la laisser une après-midi de temps en temps… pour l’instant je ne peux m’absenter que deux heures max, avec la crainte d’arriver en retard pour la tétée… Pas de soucis pour le micro-ondes, nous n’en avons pas ! (par choix)
            bises & à bientôt pour d’autres questions sans doute !

          • c’est chouette, septembre tu as le temps ! en plus elle sera surement pas mal diversifiée, tu n’auras peut être pas à trop tirer de lait au boulot.

            je ne sais pas trop quelle quantité te conseiller pour une après midi, ça varie tellement d’un bébé à l’autre !
            de mémoire, la mienne buvait 100-120 mL au bib de l’après midi.
            si tu laisses du lait frais, tu peux toujours tabler sur cette quantité là, quitte à ce que celui qui le donne le réchauffe en plusieurs fois.
            si tu laisses du lait congelé, congèles le en petites quantités (50-60mL) et la personne les décongèlera « à la demande ». Les sachets se décongèlent vraiment très vite sous l’eau du robinet. puis tu transvases dans un bib, et hop, au chauffe bib. ça n’est pas plus long que de préparer un bib de lait en poudre 😉

            grosses bises & à bientôt.

  5. Pingback: Test : le tire lait électrique Tommee Tippee | Procrastineries

  6. Bonjour,
    Merci pour ce super témoignage qui relance le courage en période de doute ! Mon bb a 3,5 mois et il est 100% allaite malgré une reprise de travail depuis 2 semaines et il va à la Creche 10h /jour. Je m’inquiète car je n’arrive pas à tirer assez de lait par jour pour la Creche sachant qu’il prends 2 bib de 210ml. Jusque là les réserves ont servi mais j’arrive sur la fin et je me suis résignée à essayer le LA… Catastrophe ! Il repousse le biberon des 2 mains avec une grimace qui fait mal au cœur et même les quelques goutes tombées dans sa bouche il les fait sortir !
    Aujourd’hui je vais essayer de mélanger le LA avec mon LM mais j’ai peur de gaspiller mon lait s’il ne veut pas prendre et ça m’angoisse.
    Merci encore pour ce partage de témoignage.

    • Bonjour et merci pour ton commentaire. ça fait plaisir de voir que ce billet est toujours lu et peut apporter un peu d’aide même après un moment.

      Je ne peux pas trop te conseiller en LA, n’ayant jamais eu besoin d’en donner à mes enfants.
      Sur le blog à tire d’ailes, il est en effet conseillé de mélanger le LA et le LM, cela peut aider : http://www.lactissima.com/a-tire-d-ailes/bebe-refuse-le-biberon/

      Il y a aussi des techniques pour booster la lactation : http://www.lactissima.com/a-tire-d-ailes/faire-face-a-la-baisse-de-lactation/
      j’ai personnellement beaucoup consommé de tisanes allaitement lorsque je tirais mon lait, avec plus ou moins de succès.

      Quoi qu’il en soit, je t’envoie plein de courage pour la suite de tes aventures et j’espère que tout finira par se passer au mieux. Je sais combien il peut être angoissant de se demander si son bébé aura assez à manger…

      A bientôt 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s