Ce matin

Ce matin, je serre ma fille contre moi. si vivante, si forte, si douce, si petite et si grande à la fois. Si fragile aussi.

Ce matin je pense à ces familles brisées. Ces jeunes hommes, ces enfants et ce papa dont les vies ont été soufflées en un éclair, d’un claquement de doigt par le désir d’un seul homme.
Ce matin, je pense à ces familles et mon cœur se serre, et mes larmes coulent à l’intérieur de moi.

Ce matin, en serrant ma fille contre moi, j’ai pensé à ces familles brisées. Je ne peux même pas imaginer l’horreur sans nom qu’ils traversent.

Ce matin, j’avais envie de garder ma fille serrée contre moi, de ne pas la lâcher, de ne pas la quitter.
Mais la vie doit continuer pour que l’horreur et la terreur ne gagnent pas.
Alors je l’ai juste serrée contre moi plus fort que d’habitude, avant de la confier à sa nounou comme d’habitude. Avec le cœur en miettes.

Publicités

9 réflexions sur “Ce matin

  1. J’ai beaucoup, beaucoup pensé à ces familles, à cette maman, à tous ceux touchés par cette ignoble tragédie. J’y pense encore …
    Tes mots sont très beaux…

    • moi aussi, j’aurais préféré ne pas savoir, surtout que j’étais toute seule hier soir.
      mais il faut bien se soucier de ce qui se passe autour de nous, de la réalité de la vie. on n vit pas sur une ile déserte (et là, j’ai envie de dire hélas)

      • Perso je ne regarde pas du tout les actualités, je ne suis pas au courant de grand chose, et je préfère ainsi, je sais ce qui est le plus important, j’entends un peu, mais ça se limité à ça, déjà je trouve que les médias tournent l’actualité dans leur sens donc déjà ça me dérange, et puis depuis que Mini Ronchon je suis touchée ++ dés qu’il s’agit d’enfant.
        L’an dernier au moment de Fukushima j’étais pendu devant la télé, internet pour suivre, je m’en suis rendu malade, j’avais des douleurs de mâchoire, dents et diverses choses à cause du stress de tout ça.
        Du coup je préfère regarder de loin !

        • je comprend tout à fait ta position.
          les faits divers qui concernent des enfants me touchent forcément bien plus depuis que je suis moi même maman.
          je choisis de suivre un minimum l’actualité parce que je trouve important de savoir ce qui se passe dans le monde qui nous entoure. parce que on est amenés à faire des choix (lors des élections par exemple) et que je trouve important de faire ces choix en étant un minimum informée des tenants et aboutissants. mais aussi et surtout parce que ce qui se passe dans le monde a toujours des conséquences dans notre quotidien, parfois minimes mais parfois plus importantes.

  2. Je n’ose pas imaginer l’horreur des proches… j’y pensais tout à l’heure en allant à l’école avec la petiote en poussette et mes enfants, si « ça » arrivait, là, maintenant??? Et j’ai eu honte de penser que j’essaierais de protéger d’abord mes enfants…
    Je pense aux toulousains, à Snana entre-autre…

    Les enfants ont respecté une minute de silence, je suis à la fois pour et contre.
    Penser aux familles touchées, d’accord, mais ils ne sont pas bien vieux quand même… mon fils m’a demandé des explications ce midi, que je lui ai fourni, sans trop édulcorer (il sait lire de toute façon, et on ne planque pas particulièrement le journal et puis les grands parlent à l’école, autant qu’il ait une version cohérente et vraie).
    Je ne sais pas pour les PS et MS mais en grande section ils ont aussi fait la minute de silence, ont récité une petite prière et ont chanté pour les victimes.
    Les miens sont assez peu craintifs et inquiets, on les rassure aussi, puis ils parlent de la mort sans particulièrement la craindre, ils ont déjà un grand père en moins, donc « savent » ce que c’est. Puis l’an passé on a eu droit à l’affaire Ligonnès, la maman travaillait dans notre école et mon fils me demande souvent si les policiers ont retrouvé le coupable.
    Mais tous les enfants n’ont pas la même vision, ni le même vécu, ni des parents rassurants…

    • on est totalement sur la même longueur d’ondes.
      j’ai moi aussi pensé à mes amis toulousains, à Snana et à d’autres.

      j’ai essayé de ne pas me faire de films se matin après avoir déposé ma fille, j’ai essayé de ne pas penser à ce qui se passerait si quelqu’un tentait de s’en prendre à ma nounou et aux 2 petites filles dont elle s’occupe.
      Et je me suis fait des films quand même.
      Être maman c’est aussi ça : avoir peur pour quelqu’un d’autre que soi.

      Quand à cette histoire de minute de silence, comme toi je suis sceptique. C’est une façon bien brutale d’expliquer cette tragédie à des enfants si petits. Une façon bien brutale de leur expliquer la mort, la violence.
      On ne serait pas en période électorale, je ne suis pas sure que ces évènements auraient engendré autant de réactions chez nos chers dirigeants.

  3. Pingback: Se souvenir… Et avancer ? | Procrastineries

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s