La question de la semaine

Comment perdre en moins de 3 jours le bénéfice d’une semaine de vacances ? (chouette semaine d’ailleurs)

Facile : on envoie l’homme en déplacement du mardi au vendredi (soir) qui suit. Sa plus longue absence depuis la naissance de MissAngus.

Et pour être sur que ça marche, on ajoute quelques petits ingrédients sympa :

Ça a commencé direct mardi matin : la copine de MissAngus lui a envoyé un pain avec un jouet.
Un vrai pain, le geste était bien intentionnel (et le jouet en plastique bien dur), elle s’est avancée vers ma bébé et paf dans sa tronche.
Sur le moment, je n’avais qu’une envie : prendre ma bébé sous mon bras et m’en aller. Loin.
Évidemment, ce n’est pas ce que j’ai fait. J’ai laissé ma bébé e je suis partie au boulot, la mort dans l’âme.
Et je cherche des pistes pour armer ma fille face à ce genre de situation car je sais bien que ça va se reproduire, que ce soit à la crèche l’an prochain ou à l’école plus tard. Sans rendre coup pour coup, je voudrais qu’elle soit capable de dire qu’on lui fiche la paix, de repousser ceux qui viendront l’ennuyer de trop près.
(merci aux twitteuses qui sont venues me donner des pistes hier, promis dès que j’ai quelque chose de bien j’en reparle)

On a poursuivi par la nuit d’hier, la plus pourrie depuis un bon moment. Absence du papa ou dent qui travaille, je ne sais pas qui est le fautif mais à un moment donné, j’ai arrété de compter les réveils.

Aujourd’hui, j’étais donc en mode zombie au boulot.
J’ai mis une bonne partie de la journée à traiter une tâche pour apprendre à 16H que je n’avais pas du tout la bonne approche. Du coup, une autre tache pour laquelle je dois rendre des comptes demain n’est même pas entamée.
Fatigue et énervement, j’en aurai pleuré. C’était pas plus mal que je sois seule dans mon bureau.

Ce soir, j’ai été accueillie par un « papa » et des larmes quand MissAngus a vu que c’était moi qui arrivait.
Elle passe son temps à répéter « papa é pati »
Elle est adorable et craquante quand elle dit ça, mais ça me fend le cœur.

On est mercredi soir : il me reste encore 2 jours (et 2 nuits) à tenir…

Publicités

5 réflexions sur “La question de la semaine

    • Merci.
      ça va mieux ce matin : la nuit a été correcte donc je suis tout de même moins fatiguée que hier. et on a fait le plus dur : plus que 2 jours (et une nuit) de patience…
      c’est comme quand on plonge et qu’on touche le fond de la piscine : un bon coup de pieds au fond et hop, on remonte 😉

    • c’est clair ! je sais pas comment j’aurais survécu à une nuit comme celle de mardi à mercredi ! Et il n’en reste plus qu’une.

      et puis je ne suis pas à plaindre, mon homme est très présent quand il est là. et s’absente rarement pour de longues périodes, et c’est toujours la faute au boulot.

      bisous 😉

  1. Pingback: Et vlan | Procrastineries

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s