1 mois de crèche

MissAngus a donc fait sa rentrée en crèche fin aout, ça fait donc un mois.

Je n’étais pas tellement inquiète, je savais qu’elle saurait s’adapter à ce nouvel environnement. J’étais même sure que ça lui plairait, elle qui est sociable, adore jouer avec d’autres enfants.

L’adaptation s’est faite en douceur, sur un peu plus de une semaine, avec un week-end au milieu.


Le premier jour (un mercredi), je suis restée avec elle 1 h. Nous avons fait connaissance avec les puéricultrices, la directrice, les autres enfants. J’ai répondu à un questionnaire assez conséquent sur MissAngus, ses gouts, ses habitudes…
Pendant ce temps, MissAngus explorait la crèche, en me trainant par la main avec elle. Je répondais donc aux questions de la puer en la suivant partout, c’était comique.
Vers la fin de l’heure, elle a fini par me lâcher et aller jouer un peu toute seule avec de la dinette.

Le second jour, elle est resté 1 h toute seule. Moi pendant ce temps, je réglais divers détails administratifs dans le bureau de la directrice.
Elle n’a rien dit quand je suis partie, mais gros chagrin lorsque je suis allée la chercher et qu’elle m’a vue au travers de la porte.

Le troisième jour, elle y a passé une matinée et son papa l’a rejointe au moment du repas.
Le quatrième jour (qui était un lundi) on a rajouté la sieste.
Le cinquième jour on a rallongé la journée et le sixième, elle faisait sa première journée complète (de 8h à 18h).

A partir du 3ème jour, ça a été très difficile de a laisser le matin.
elle était tout à fait d’accord pour y aller, d’accord pour jouer… tant que je restais à côté d’elle et que je lui tenais la main.
Dès que je commençais à lui expliquer que j’allais partir travailler, qu’elle allait passer une bonne journée et que papa viendrait la chercher le soir, c’était des gros sanglots à vous fendre l’âme. Et un bébé qui s’accroche fort à sa maman, obligée de la décrocher et de la confier à une puéricultrice.
J’avais beau savoir que ses pleurs ne draient pas, que les journées se passaient bien par la suite et que même parfois le soir, elle ne voulait pas repartir tant elle s’amusait bien avec ses nouveaux copains, c’était bien dur pour mon petit cœur de maman.

Et puis un jour, un déclic s’est produit. Elle m’a fait un bisou et est partie jouer. Ça devait faire à peu près 15 jours depuis la rentrée.
Depuis ce jour, plus de pleurs le matin. J’ai parfois le droit à un bisou / au revoir, parfois (souvent) non.
Je la pose par terre, je lui explique qui viendra la chercher, et après un temps plus ou moins long, elle va jouer. Et moi, je pars bosser le cœur plus léger.

Après un mois, on peut donc dire que MissAngus s’est bien adaptée à la crèche.
Elle y passe de bonnes journées, connait les prénoms des enfants et du personnel non seulement de sa section mais aussi de la section d’à côté. Les enfants sont 20, répartis en 2 sections où tous les âges sont confondus. Bien souvent, les portes entre les 2 sections sont ouvertes pour leur permettre de jouer tous ensemble.
Elle y mange bien, très bien même et surprend tout le monde par son gout pour les fruits.
Elle y fait beaucoup de progrès, devient de plus en plus autonome et parle de mieux en mieux.

Le seul bémol est les siestes qui sont bien trop courtes : dès qu’un enfant bouge, ça la réveille et elle ne se rendort pas. Ça donne des siestes qui durent autour de 1h alors qu’habituellement c’est plutôt 2.
On a donc une puce crevée et grognon le soir, qu’on a  ien du mal à faire manger du coup. Et qui depuis peu, refuse de se lever le matin et se remet la couette sur la tête !
Pourvu qu’elle s’habitue vite à dormir avec d’autres enfants et retrouve un rythme correct.

Publicités

6 réflexions sur “1 mois de crèche

  1. C’est super tout ça. Moi je n’ai jamais et de problème pour le laisser quelques part même quand on avait tenté de le mettre un peu en garderie.
    On a juste eu des pleurs au centre aéré mais je mets ça sur le fait que je le réveillais après une sieste très petite et qu’il était donc mal réveille !

    • En fait, ces pleurs ne sont pas « un problème » dans le sens où ils signifient que l’enfant réagit à la séparation.
      Elle avait réagi de la même façon avec la nounou et ça avait d’ailleurs duré plus longtemps que ça. par contre comme elle était plus petite, elle ne savait pas encore s’accrocher.
      Ça n’est pas un vrai problème, c’est juste une étape pas très facile à vivre et qui est derrière nous, tant mieux !

    • Oui, je suis vraiment contente que tout se passe bien 🙂
      enfin je peux la laisser en sachant qu’elle est bien encadrée dans un milieu favorable à son développement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s