Comment j’ai repris la poussette le matin. Une histoire de rôle pour les {Vendredis Intellos}

Le trajet maison – crèche prend environs 5 minutes de poussette. C’est tout droit, il y a 2 rues à traverser, un passage un peu dangereux parce que pas de trottoir et des bus qui y passent.
C’est d’ailleurs quasi le même chemin que celui qu’on prenait pour aller chez la co-famille : la crèche est dans la même rue, quelques mètres plus loin.

J’ai été ravie quand MissAngus a commencé à vouloir faire le trajet à pieds. Une partie au début, puis très vite la totalité en tenant ma main ou accrochée à la poussette.
J’ai rapidement décrété l’abandon de la poussette pour ce trajet, trouvant bien plus pratique de n’avoir qu’à tenir ma fille par la main et non elle d’une main, la poussette de l’autre.
J’ai clamé fièrement : « nous, on ne prend plus la poussette pour aller à la crèche ».

Ma joie a été de courte durée.MissAngus a commencé à réclamer les bras, sur une partie du trajet au début puis tout le long du chemin.
Les trajets sont devenus pénibles : moi portant 12 Kg et quelques dans les bras et pestant et maugréant à cause de mon bidon s’arrondissant.
Et insistant sévèrement : « Tu es grande maintenant, tu peux marcher »

Chouinerie et peurs, bras tendus vers moi, bébé qui refuse de faire un pas voire fait demi tour…
Maman qui s’énerve, qui râle et qui insiste.
Bref, un conflit chaque matin au moment de laisser ma puce et d’être séparées toute la journée. Ce n’était vraiment pas ce dont j’avais envie, et pourtant, la scène se reproduisait tous les matins et MissAngus marchait de moins en moins.

Et puis j’ai lu « Jalousies et Rivalités entre Frères et Sœurs » de Adèle FABER et Elaine MAZLISH.
Le chapitre sur les rôles que nous attribuons, consciemment ou non, à nos enfants m’a interpelée.
En particulier, cet extrait que je vous présente pour ma contribution de cette semaine sur le blog des Vendredis Intellos.

J’avais plus ou moins consciemment attribué à ma fille un rôle de grande sœur… qu’elle n’est même pas encore, son petit frère ou sa petite sœur n’arrivera que dans 5 mois.
C’est vrai elle va être grande sœur mais elle a encore bien le temps. Et elle est encore petite en fait. Elle a tout à fait le droit de ne pas avoir envie de marcher le matin. Et même quand Babytou sera là, elle aura encore le droit d’être toute petite.

C’est grâce à ça que nous avons repris la poussette le matin.
Et nos trajets sont redevenus sereins. (enfin pas toujours mais on s’est supprimé une source de conflit et c’est déjà pas mal).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s