Désorganisatrice professionnelle

Ma mère. Cette professionnelle de la désorganisation, du plan qui change à la dernière minute (seconde même).

C’est le deuxième anniversaire de ma fille, c’est la deuxième année que je laisse ma mère organiser une petite réunion de famille pour le fêter avec ma tante et mes cousins.
Ma tante et mes cousins habitent dans Paris et détestent en sortir et le disent clairement. Mais mère n’aime pas non plus, même si elle prétend le contraire.
La laisser organiser ce genre de petite fête permet donc de garder des liens avec ma famille. Liens qui sont assez distendus bien que nous soyons assez proches géographiquement.

L’an dernier, au tout dernier moment, les plans ont changé car les deux ascenseurs de l’immeuble de ma mère sont tombés en panne. (oui, les 2 en même temps, ça s’appelle la loi de Murphy ou alors la gestion de son immeuble est pourrie, au choix).
Elle a en gros décrété qu’il était impossible qu’on monte ses 6 étages avec la puce. Alors qu’on lui disait que si, que ça ne nous posait pas de problèmes.
Bref.
Je ne me souviens plus des détails mais changement de lieu à la toute dernière minute, la fête a eu lieu chez moi. Les invités sont venus, j’ai apprécié l’effort et je les ai reçus avec beaucoup de plaisir. (Ils ont quand même ronchonné que « c’est bien mais quand même j’espère que la prochaine fois, ton ascenseur ne sera pas en panne hein… » – No comment)

Cette année, elle s’y est prise très tôt pour réserver le premier week-end suivant l’anniversaire de la Boulette. Qui était lundi donc c’est ce week-end, merci d’avoir suivi.
On a convenu ensemble d’un gouter chez elle, le dimanche après midi. Tout allait bien.
Et puis en début de mois, mon homme me donne ses dates de garde. Aie, il est justement de garde tout CE week-end.

Quand mon homme est de garde le week-end, il part le samedi matin et rentre le lundi soir puisqu’il enchaine sa journée de travail normale après la garde.

Problème donc.

Le week-end suivant on était déjà pris et puis je n’avais pas envie de décaler trop dans le temps la fête, histoire que ça aie encore une signification et que ça ne soit pas noyé dans Hannoukah et Noël qui s’approchent à très grands pas.

Je préviens donc ma mère et je lui dit que ce n’est pas grave, je viendrai seule avec MissAngus, ça n’est pas un problème je l’ai fait de nombreuses fois. En plus ça m’arrange bien d’avoir une sortie de prévue quand l’homme n’est pas là, ça rompt un peu le tête à tête et ça me fait du bien de bouger.
L’homme et moi fêtons l’anniversaire le soir même du jour J, avec un gâteau et des bougies et lui offrons son cadeau (photo ici) dont elle raffole.

OK.

Mais depuis une semaine, elle a décidé que non, mon gros bidon ma fille et moi ne devions pas faire ce trajet, que ça n’est pas possible. Que ça va me fatiguer.
Et la voilà à chercher mille solutions pour que je ne prenne surtout pas le RER seule avec ma fille un dimanche après midi pour ce trajet qui est direct et pour lequel je n’ai à porter la poussette à aucun moment, il y a des ascenseurs ou des escalators partout.

Faire le gouter samedi après midi : ça ne change rien au problème.
Le faire chez moi : moi je veux bien mais je sais pertinemment que ça va faire tous les faire suer de venir.
Faire un diner vendredi soir : je ne suis pas vraiment partante car le vendredi soir, je suis crevée et que je n’ai qu’une envie c’est d’aller me coucher. en plus on a les bébés nageurs le samedi matin. On a déjà du mal à se lever le samedi en temps normal, on n’est jamais à l’heure à la piscine alors si on sort le vendredi soir, on a toutes chances de ne pas y aller du tout.

Bref.

Mercredi soir, après moult SMS et messages téléphoniques, je finis par dire que OK pour vendredi soir, uniquement parce que ça va permettre à l’homme d’y assister.
Et je pose une condition : que ceux qui étaient présents pour le dimanche le soient aussi le vendredi et que ça ne les dérange pas Mes cousins ont 25 ans, ils ont peut être envie de sortir le vendredi soir avec leurs potes, ils ont peut être déjà prévu des choses…

Jeudi, la journée se passe sans nouvelles.
Le soir, le temps de coucher la mini récalcitrante et de manger un peu, de régler quelques trucs administratifs, il est 22h passées.
Pas de nouvelles, je vais me coucher, passablement énervée.

Ce matin, je finis par envoyer un SMS histoire de savoir où on en est et comment on s’organise.

Et à 8h17, j’ai enfin la réponse : la fête est ce soir.
Vive l’organisation à l’arrache…
Et vive la bonne idée que j’ai eue de suggérer à mon homme d’y aller en voiture pour faciliter le retour. A l’heure où j’écris ces lignes, il est parti depuis plus de 1h et coincé quelque part dans les bouchons.

Publicités

18 réflexions sur “Désorganisatrice professionnelle

  1. Pu*ain, tu es le zen incarné!! Y’a bien longtemps que je l’aurais envoyée balader moi!!
    Bon, qu’elle ne veuille pas que tu te déplace seule avec ta fille en étant enceinte, passe encore, mais dans ce cas, autant tout faire chez vous!?!
    Nous on fait exactement le contraire: tout est chez nous, au moins on sait comment ça va se passer.
    Exemple: le repas de Noël chez mes parents, 5h à table au bas mot, 2h à tout casser chez moi (décision prise à l’unanimité avec Chéri après un Noël dantesque où j’ai failli emplafonner ma mère qui trouvait fort drôle de laisser ma fille de 16 mois ramper sur la table non débarrassée, entre verres, fourchettes et couteaux et qui a mal pris ma demande d’arrêter rapido (elle m’a regardé et m’a dit : »écrase »!)). On est rentré chez nous et on s’est dit plus jamais!!
    Et elle est du genre à ne pas trouver grave que Chéri ne soit pas là car il bosse… ça me gonfle ça.

    • J’aurais bien voulu le faire chez moi mais je sais bien que ça soule tout le monde de venir. Et c’est pas bien grand, plus petit que chez ma mère.
      En tout cas, le jour où j’ai de la place, c’est moi qui organise ce genre d’évènements, c’est clair !

      Ma mère a eu u début de relation très difficile avec mon homme, elle ne pouvait pas le voir. Et un jour, ça a changé et elle le vénère comme un D.ieu.
      Mais là, à la rigueur ce n’était pas le fait qu’il ne soit pas là qui la génait, mais le fait que je fasse le trjate seule.
      C’est moi qui me suis dit que s’il fallait absolument changer les plans, autant choisir la solution qui permettait à mon homme d’être là.

      Au final, je ne regrette ^pas d’avoir changé même si un de mes cousins n’est pas venu.
      On a passé une assez bonne soirée, la miss a bien soufflé ses bougies (alors que lundi elle a pleuré quand elle a vu le gâteau) et rien que pour ça, ça valait le coup que son papa soit là 🙂

      Mais je rève du jour où je pourrai faire tout chez moi, bien qu’à mon avis, c’est pas demain la veille hélas…

      J’ai pensé à toi d’ailleurs : chez ma mère, il y a une foule de choses dangereuses pour les mômes, en particulier la table basse à tréteaux, hyper instable mais pile à bonne hauteur pour que les petites mains s’y accrochent….
      J’ai passé mon temps à dire à ma fille de ne pas s’y appuyer.
      Si ça n’avait tenu qu’à moi, j’aurais viré ce truc, et pourtant je ne suis pas une pro de la sécurisation à outrance, chez moi il n’y a pas grand chose de baby-proof…

      • Ben, la seule solution plus simple: t’offrir l’aller/retour en taxi… au moins tu n’aurais pas été seule (bon, faut aussi au moins un réhausseur….)! Ou venir te chercher?? (quand je pense au nombre d’allers/retours que mon père a fait pour moi pendant des années!!)
        Et c’est quand même plus sympa quand les deux parents sont là, imagine, juste ton homme et pas toi?? Bizarre, dans ce sens, ça paraît tellement inconcevable!

        Chez moi c’est baby-safe par obligation professionnelle!! J’ai pris assez peu de précautions pour mes enfants finalement (seul truc impératif: un système home-made pour interdire l’ouverture de la fenêtre de la cuisine, 4ème étage oblige).

        • J’avais pas pensé à l’A/R en taxi. J’aurais pas accepté, ça coute un bras. Et reste le problème du siège auto que je n’ai pas.
          Quant à venir me chercher euh… J’évite de monter en voiture avec le mec de ma mère, il conduit trop trop mal (et se perd tout le temps).
          (oui, je suis pénible, je sais. mais j’avais rien demandé à personne moi)

          Par contre, c’est vrai que je suis finalement bien contente que mon homme ait été là, ça aurait été vraiment dommage qu’il rate ça.

          En ce qui concerne l’environnement baby-safe, ça n’est pas que je voudrais que ma mère adapte sa maison à un enfant, loin de là.
          Mais elle passe son temps à clamer qu’elle veut garder ma fille et en même temps, elle ne fait rien du tout pour me donner confiance. Elle ne lui a jamais changé sa couche par exemple.
          tout ça ne me donne aucune envie de lui confier, même pour quelques heures.

          • L’an prochain, si ça se passe de la même façon, tu mens :oui on viendra tous les 4 en voiture et le jour J, hop tu y vas seule en RER si ton homme travaille.
            Non tu n’es pas pénible! Je ne montais pas en voiture non plus avec des gens quand je n’avait pas confiance, alors avec des enfants, même pas en rêve!

            Je comprends aussi pour la confiance, je suis pareille. Je n’ai jamais laissé mes enfants très petits à ma mère, et mes parents n’ont jamais fait d’effort (paradoxe: ils nous ont fait un très gros chèque pour aider à payer notre voiture mais n’ont jamais mis 40€ dans un lit-parapluie… donc mes enfants ne pouvaient (et n’ont jamais) dormir chez eux)… Le nombre de fois où j’ai tremblé pour le cendrier en cristal prunelle des yeux de ma mère (alors qu’il aurait suffit de le ranger hein…).

          • Mwahaha tu me fais rire.
            Si mon homme avait été là le dimanche, on y serait allés en transports. On a pour habitude d’éviter au maximum d’aller dans Paris en voiture pour éviter les problèmes de bouchons et de places de stationnement impossibles à trouver.
            La différence aurait donc été qu’on aurait partagé le poussage de poussette et la gestion de la mini dans le RER. Et franchement, c’est tout à fait gérable, même seule, même avec gros bidon. Je l’ai déjà fait il n’y a pas si longtemps.

            En tout cas, on est sur la même longueur d’onde alors merci, tu me rassures un peu. Je commençais à me demander si je n’étais pas folle de ne pas vouloir aller en voiture avec son mec et sans siège auto et d’avoir autant de mal à faire confiance…

          • Ah mais même pas en rêve transporter mes enfants sans siège-auto et dûment attachés dedans, alors si en plus je n’avais pas confiance dans le conducteur…!
            Quand mes enfants passent le week-end chez mes parents (ils sont assez grands maintenant, mais mon fils n’y est allé pour la première fois qu’à 6 ans) mon père vient les chercher et parfois il les ramène, on se trimballe les sièges de notre voiture à la sienne (et il se gare toujours à perpèt, mais c’est une autre histoire!!).
            Tu es donc farpaitement normale 😉

  2. Je compatis et en meme temps, c’est admis que c’est plus fatiguant de recevoir que d’aller chez quelqu’un. Donc je ne comprends pas la logique de ta mère.

    Bon je ne critique que parce que tu le fais, j’ai aussi des soucis de famille…

    • Quand je lis tes histoires de famille, je pense à la mienne et je me dis que finalement, toutes les familles ont leurs histoires compliquées… 😉

      La logique et ma mère, ça fait deux hein.
      elle a juste passé une semaine à trouver toutes les solutions possible et imaginables pour que je ne fasse pas ce trajet seule. c’était ça qui la faisait flipper, et quand elle a une idées fixe dans la tête, tu peux faire ce que tu veux, rien ne la fait changer d’avis.

    • non mais en vrai, je ne suis pas patiente du tout hein.
      il y a eu de nombreux « échanges » et pas toujours des plus courtois avant que je ne cède au changement à la dernière minute.
      Et vendredi matin, j’étais vraiment furax et mes SMS étaient vraiment secs.

      Au final, la soirée s’est bien passé, les bougies ont bien été soufflées.
      Mon mec a pas mal galéré dans les bouchons à l’aller mais l’avantage, c’est qu’au retour, on a mis la mini en pyjama avant de partir, en moins de 10 minutes elle dormait et on l’a mise au lit sans la réveiller.

      Et cerise sur le gâteau, note week-end en tête s’est vraiment bien passé, sans crises et avec 2 bonnes siestes. si tous mes week ends solo pouvaient ressembler à celui là, ça serait le pied !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s