L’antibio-crise

MissAngus doit prendre des antibiotiques pour son otite

Première prise : elle fait un peu la moue mais accepte de boire à la seringue et en redemande même à la fin.
Ben non ma chérie, c’est fini pour ce soir mais tu en auras d’autre demain matin.
Je suis ravie, je me dis c’est bon, ça va bien se passer, aucun problème pour lui faire prendre son médoc.

J’aurais du me douter…

Deuxième prise, le lendemain matin : la crise, la vraie.
Impossible de le lui faire prendre.
1/2 heure de hurlements, de larmes, de débattage dans tous les sens.
Des câlins, des promesses de gâteau au chocolat, dans le bras de papa, de maman, sur la table à langer, le fauteuil, le canapé, rien n’y a fait.
1/2 heure de crise, 1 dispute avec mon homme, plus d’1/2 h de retard sur mon timing du matin, pour au final ne pas prendre ce fichu antibio.

On arrête, on va la traumatiser et ça ne sert à rien du tout.

Troisième prise : le soir.
On lui donne la seringue pour qu’elle joue avec, l’observe. Ça va.
J’amène le flacon et je lui montre, elle commence à pleurer, le repousse et repousse la seringue.
OK, je n’insiste pas. J’enlève le flacon de sa vue.
Finalement, elle le réclame, veut même le déboucher elle même.
Elle m’observe remplir la seringue.
Je lui fait gouter, elle le prend.
Elle avale tout et en réclame même encore !

Miracle !

A la prise suivante, même tactique. Et ça a fonctionné de nouveau, sans même avoir besoin de feinter en faisant semblant de ranger le flacon. Pareil pour la fois d’après.
Pourvu que ça continue comme ça pour toute la durée du traitement…

Publicités

10 réflexions sur “L’antibio-crise

  1. Je ne sais pas quel est le comportement le plus normal, ta puce qui fait la crise pour ne pas le prendre alors qu’elle a aimé le médicament, ou mon fils qu’on finit de menacer de ne pas lui donner les siens s’il ne mange pas bien à table (bon j’exagère un peu, mais on l’a quasiment fait quand même…)

      • Je reviens sur ce que j’ai dit, là mon petit père sature, et commence à refuser les médicaments…
        Faut dire que c’est paracétamol et ibuprofène à gogo, on lui donne du jus d’orange « médical », on lui donne de l’oscillococcinum (la pharmacie a dit que ça pourrait l’aider), il a son sirop pour la toux…

        Et surtout 2 soir on l’a réveillé quand on se couchait pour lui donner sa dose d’ibuprofène pour que ça fasse moins long jusqu’au lendemain matin, ce sont ces doses là qui ont eu le plus de mal à se faire accepeter…

  2. On a eu la même chose ici : double otite le we dernier, cinq jours d’antibio. Les prises ont été assez éprouvantes avec des cris et des « eu pas ». On s’y mettait toujours à 2, moi je la tenais, mon mari lui mettait la pipette dans la bouche. Bizarrement, une fois la pipette elle avalait presque avec plaisir.

    • nan mais le plus marrant c’est que, hors la crise de jeudi matin où il n’a pas été possible de lui faire prendre, elle le prend très bien.

      pour ce qui est de la crise en elle même, avec le recul, je pense que le tort qu’on a eu a été de se braquer et du coup de la braquer.
      en dédramatisant le truc le soir, ça s’est bien mieux passé.

  3. Moi ça me désespère dans l’autre sens: mon néophobique alimentaire de fils avale sans rechigner même le truc le plus immmmmmmmonde (smecta tiens, au pif, vu qu’il est en pleine gastro)(et quelle idée alakon d’avoir ajouter un parfum orange, comme si ça allait suffire à faire oublier le goût terreux!!) et refuse par contre de goûter du nutella ou de la confiture…
    J’ai au moins du bol de ce côté avec mes enfants, jamais eu la moindre crise pour se soigner. Tout au plus on leur donne un truc pour faire passer le goût, mais ils savent que de toute façon, et d’une, un médoc c’est pas pour être bon, c’est pour se soigner et de deux,on ne les lâchera pas, donc autant que ça se passe vite et bien.

    @Lesbebous: peut-être simplement lui filer à la cuillère? (en mesurant la dose à la pipette en douce!).

    • beurk le smecta !

      on a quand même du pot (jusque là en tout cas) : MissAngus est quand même très peu souvent malade.
      C’est la 2e ou 3e fois qu’elle prend des antibiotiques en 2 ans.
      Le doliprane pareil : elle en prend très rarement, et après un vomito pas possible à 3 mois, on ne lui donne qu’en suppos.
      Donc elle n’a pas trop l’habitude de prendre des medocs.

  4. Pour une otite il y a des antibios par voie orale??? Je débarque, la Miss n’en a jamais eu qu’en gouttes à mettre dans l’oreille… et vu son refus des médocs c’est aussi bien comme ça!
    (si ça se répète, ostéo ou chiro ça fait des miracles!)

    • C’est moi qui débarque : je n’avais pas pensé aux antibios par voie locale tiens.
      L’antibio pour les otites par voie orale, c’est l’Orelox. On a eu un générique au gout agrumes, qui n’est pas si mauvais. Et pour cette fois ci, je préfère une voie générale parce qu’elle tousse aussi pas mal et depuis un moment, si ça pouvait l’en débarrasser ça serait aussi bien.
      Je note chiro / ostéo mais pour le moment, pas besoin : c’est la deuxième otite de toute sa vie. Et elle n’a eu de fièvre / douleurs que pendant 24h donc elle était pas si terrible.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s