Je me demande …

Comme toute la blogo ou presque, en ce moment, je me demande…

Je me demande comment il sera, ce Petitout qui grandit en moi.
Je me demande s’il sera aussi agité une fois qu’il sera né que dans mon bidou.
Je me demande à qui il ressemblera : son papa, sa maman, sa sœur ? Aucun ou les 3 à la fois ?

Je me demande si je vais savoir l’aimer, ce tout petit bébé.
Je me demande si j’aurais de nouveau la patience de l’accompagner dans son évolution et dans ses découvertes.
Je me demande comment je vais résister aux petits désagréments des premiers temps : coliques, nuits entrecoupées…

Je me demande si le diabète gestationnel, qu’on m’agite sous le nez à chaque grossesse à cause de glycémies à 1h un poil au dessus des limites va me fiche la paix un jour.

Je me demande si MissAngus va aimer la sortie au cirque prévue avec la crèche pour fêter la fin d’année.
Je me demande ce qu’elle comprend à cette avalanche de cadeaux qui lui tombe dessus : son anniversaire fêté 2 fois puis Hannoukah en ce moment et noël qui va venir juste derrière.

Je me demande comment va se passer mon accouchement : quel jour à quelle heure, combien de temps ?
Je me demande si mon homme devra revenir du boulot en catastrophe ?
Je me demande comment ça va se passer pour MissAngus, comment elle va le vivre.
Une solution de « garde » pour elle commence à se dessiner mais tant de choses dépendent du jour et de l’heure à laquelle ça va se produire…

Je me demande comment elle et moi allons vivre cette séparation, qui sera la première séparation de plus d’une journée.
Je me demande si je vais réussir à faire confiance à ma mère et à son compagnon pour s’occuper d’elle.
Je me demande si je vais réussir à être sereine et à me concentrer sur mes poussées sans (trop) d’arrière pensées.

Je me demande si je vais savoir être maman de 2.
Je me demande si je saurai m »occuper de ce tout petit et de ma grande-qui-est -encore-si-petite. Ne pas la faire grandir trop vite, la respecter et lui laisser sa place.
Je me demande comment je vais gérer quand le papa ne sera pas là ?

Je me demande quelle grande sœur elle sera ?
Je me demande quelle relation ils auront, mes 2 enfants, ma fille et mon fils.

Je me demande comment je vais gérer l’allaitement, le co-allaitement. MissAngus n’a pas l’air prête à se sevrer (je me demande parfois quand elle le sera) et moi je n’ai pas envie de le lui imposer.
Je me demande parfois quand JE serai prête à couper ce lien entre elle et moi, je me demande pourquoi je devrais la forcer alors que ni elle ne moi n’en avons envie.
Je me demande pourquoi certaines personnes trouvent à redire au fait qu’à 2 ans passés, ma fille tête le soir avant de dormir.
Je me demande comment va se passer le partage des nénés avec son petit frère.

Je me demande si elle va s’en aller un jour cette fatigue que je traine alors que je ne dors pourtant pas si mal, que je fais des siestes le week-end et que la plupart du temps, quand MissAngus se réveille la nuit, c’est mon homme qui se lève.
Je me demande si je vais tenir mon objectif de travailler jusqu’au congé maternité, voire un peu plus pour gagner du temps ensuite.

Je me demande quand (si ?) je vais retrouver le goût de m’occuper de moi et rein que de moi. Prendre du temps pour moi, sans culpabiliser de laisser mes bébés à quelqu’un d’autre. (le boulot ça ne compte pas).

Je me demande tant et tant de choses. Ma tête est habitée de question qui trouveront je l’espère une réponse.
Je me demande quand ?

Publicités

10 réflexions sur “Je me demande …

  1. Je me demande si c’est moi qui étais particulièrement détendue du slip ou toi qui réfléchis beaucoup trop!!
    Quand je te lis (et que je lis les interrogations de Snana quelques mois avant son G-test +) je me sens presque anormale de ne pas m’être posée autant de questions avant/pendant/après.
    Enfin si, quelques-unes quand même 😀 : à qui va-t-il (elle) ressembler, comment on va gérer, mais jamais je n’ai douté de ma capacité à aimer les deux…
    Le reste, le quotidien surtout, ça se voit au jour le jour… et finalement, le second, ça pousse tout seul 😉 C’est vraiment plus simple que le premier.

    • Ces questions là ne m’empêchent pas de vivre et d’avancer hein 😉
      elles trouveront leur réponse (ou pas) le moment venu.

      Ce n’est pas que je doute de ma capacité à aimer les 2 en fait, c’est que ma fille me comble déjà tellement que je me demande comment c’est possible de l’être encore plus ? Et en même temps je sais que c’est tout à fait possible puisque je connais bon nombre de famille de 2 ou plus enfants. A commencer par la mienne.

      Mais ce qui m’embête vraiment par contre, c’est toute l’organisation au moment de l’accouchement.
      Je n’ai pas de solution satisfaisante à 100%, je n’arrive pas à faire confiance à ma mère et son compagnon pour s’occuper de ma fille.
      Et pourtant ce sont eux les moins pires de notre entourage. Et je sais bien que je ne vais pas voir le choix. Mais je suis incapable rien que d’y penser…

      Le reste ça va, je le gère à peu près sans trop me prendre la tête 😉

      • Alors pour nous l’organisation de l’accouchement c’était déjà à la base bien compliqué, pas de famille près d’ici, pas la confiance de le confier aux voisins, en plus maintenant avec son souci de santé et l’opération qui se profil ça se complique encore plus…
        Il y avait une forte probabilité que j’accouche seule, c’est encore pire maintenant car maintenant il y a la possibilité que j’accouche seule seule avec un mari et un petit bonhomme à 350km de moi à ce moment là !

  2. Oh, ces mots, j’aurais très bien pu les écrire. Tu soulève toutes les questions qui m’interpellent depuis que je suis au courant de ma grossesse ( mis à part le co-allaitement, j’aurais pourtant adoré avoir à me la poser cette question). Je crois qu’il s’agit de laisser faire le temps, qui saura répondre au moment voulu.

    • Oui je crois que ces questions sont communes à beaucoup de mamans encient d’un 2ème, surtout quand il est pas mal rapproché du 1er 🙂

      Pour ce qui est du co-allaitement, on verra bien comment ça va se passer.
      Ce qui est sur, c’est que je n’ai aucune envie de sevrer ma fille parce que son petit frère arrive. Donc je la laisse décider.
      Par contre c’est vrai que j’ai un peu peur de la gestion des 2 quand le papa ne sera pas là, en particulier au moment des tétées. Mais on verra bien quand on y sera.

      Et pour le reste, les réponses finiront bien par venir oui. ou alors, c’est qu’il n’y aura plus de question…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s