L’autre

Il y a 7 mois, mon mec m’a quittée.
Ça a été brutal, imprévisible (même s’il y a probablement eu des signes avant coureurs que je n’ai su / voulu voir)

J’ai d’abord cru pouvoir le reconquérir, réparer ce qui avait été cassé, recoller les morceaux de nos vies.
Je voulais surtout et avant tout préserver notre famille.
Je pensais qu’il restait de l’amour entre nous, j’ai essayé à tout prix de le sauver.
J’avais tort.

Les raisons de son départ sont multiples, complexes. Mais la principale c’est qu’il est parti pour une autre.
Voilà.
Du jour au lendemain, il est parti de chez nous pour aller chez elle.

L’autre, c’est comme ça qu’il l’appelle devant moi. Il n’a jamais prononcé son prénom, c’est ma fille qui me l’a appris.
Tout comme elle m’a appris qu’elle l »avait rencontré et qu’elle est présente à la plu^part de leurs sorties.

Cette autre, je ne peux pas l’accepter dans mon quotidien, dans celui de mes enfants.
Imaginer qu’elle les touche, qu’elle change la couche du petit, qu’elle leur adresse ordres ou conseils me révulse.
J’ai tort mais c’est comme ça.

Je l’aurais probablement vécu différemment si l’ex avait pris un temps seul avant de nous l’imposer dans nos vies. Ça aurait été difficile aussi, sans doute, mais différent. Et plus acceptable à mes yeux.

Je fais mon possible pour protéger mes enfants de cette autre, pour limiter leurs contacts avec elle.
J’ai tort mais c’est comme ça.

A eux je ne dis rien de ce que j’éprouve vis à vis de cette situation.
Quand ils me parlent d’elle, je ne dis rien ou je pose des questions d’ordre général.

Oui bien sur, si elle doit rester dans la vie de leur père, je préférerais qu’elle soit gentille avec eux. Il ne manquerait plus qu’elle leur pourrisse la vie.
Je ne sais pas où nous serons dans 10 ou 20 ans, je ne sais pas quelle place elle aura dans nos vies ni si elle y sera encore.
J’espère que cette place sera toute petite, et surtout qu’elle ne leur fera pas de mal.
Et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour les protéger.

Je ne m’imagine pas avoir des relations avec cette autre. Ni cordiale ni d’aucune autre sorte. Ni maintenant ni plus tard.
Oh je ne ferai pas d’esclandre si je me trouve en sa présence lors d’un évènement officiel, un mariage imaginons.
Mais je ne me vois pas lui faire la bise, lui serrer la main ni même lui parler ou lui sourire.
J’ai tort mais c’est comme ça.

On peut me donner rendez vous dans un an, dans 5 ou dans 10. Il y a certaines choses qui sont au dessus de mes forces. Rt oui, je pense à eux. Toujours, tout le temps.

Publicités

8 réflexions sur “L’autre

  1. Je comprends, je suis passée par là, c’est très dur, très.
    Surtout parce qu’on fantasme cette autre personne, qu’on l’imagine souvent comme une version parfaite de nous, qu’elle représente tout ce qu’on arrive pas à être.

    Voir son couple voler en éclats, quelques soient les raisons, c’est un bouleversement terrible. Surtout quand c’est sans préavis et que c’est sans appel.

    Mais si ça peut t’apporter de l’espoir, ça passe. Pas juste parce qu’on s’habitue et qu’on fait avec, mais qu’à un moment on trouve la force de se relever. Qu’on lâche la colère et la tristesse qui sont les dernières choses qui nous rattachaient sentimentalement à l’autre, qu’on fait le deuil du couple.

    Dix huit mois plus tard je suis contente qu’EMM ait eu « une autre ». Je me suis retrouvée. J’ai un amoureux qui m’aime pour ce que je suis. Les enfants vont bien. Ils habitent avec leur père et son amie une semaine sur deux. Je la croise de temps en temps, je l’estime parce qu’elle a du courage de vivre avec EMM et qu’elle est bien avec nos enfants. Et elle sait, les enfants aussi, quelle est sa place et quelle la mienne.

    Il y a de la lumière au bout du tunnel ❤

    • Merci d’avoir pris le temps de me lire et de me laisser ton expérience.
      Merci d’essayer de me redonner un peu d’espoir car j’avoue que je n’en ai pas en ce moment.
      Merci ❤

  2. Très beau témoignage et non tu n as pas tord! Pour lui, ça coule de source mais il aurait dû vous laisser plus de temps pour « digérer ». Très dommage aussi qu elle ne s efface pas d avantage. On ne sait pas combien de temps, elle sera dans vos vies. Je suis l’Autre et je sais par expérience que mes beaux enfants ont moins subis la séparation que les chéris de leurs parents!

    • Merci pour ton témoignage.
      Et en effet, je trouve les enfants plus dus depuis qu’ils l’ont rencontrée.
      J’espère que ça va passer, et surtout qu’elle n’est pas désagréable avec eux. Je n’ai aucun moyen de savoir, à part le peu que me raconte ma fille.
      (et bienvenue à toi dans mon humble chez moi)

  3. Pingback: Si ma vie était un film #53BilletsEn2015 #8 | Procrastineries

  4. A part que moi Ca a été moins brutal, est ce mieux il m’a fait tellement espéré…a part que moi de ce qu’il me dit il n’habite pas avec elle et ma puce ne devrait pas la rencontrer de suite…et bien à part Ca je me retrouve dans tous tes mots…c’est mal mais j espère que ma fille la détestera autant que je la hais cette autre….

    • C’est super compliqué à gérer.
      À la fois je n’ai pas envie qu’ils s’attachent à elle. Chaque fois que je les entends prononcer son prénom, ça me fait comme un coup de poignard dans le coeur.
      Et en même temps j’espère qu’elle est pas trop chiante avec eux, parce que s’ils doivent passer du temps avec elle vaut mieux pour eux que ça soit pas trop désagréable.

  5. Pingback: Un an après | Procrastineries

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s