Si ma vie était un film #53BilletsEn2015 #8

Macaron-copiePour cette 8ème semaine, Agoaye nous propose de nous imaginer en haut de l’affiche : si ma vie était un film.

A quoi ressemblerait ma vie, filmée en 16/9ème et projetée sur grand écran ?

Fermons les yeux, imaginons…

Si ma vie était un film, il n’y a pas si longtemps ça aurait pu être ma vie est un long fleuve tranquille. Mais non, la vie n’est jamais un long fleuve tranquille.

Si ma vie était un film, ce pourrait être un film catastrophe.
Ces temps ci, je cumule les petits ennuis domestiques. En particulier, je suis le Pierre Richard de l’électro-ménager.
Ca n’a l’air de rien, mais cumulé, ça commence à faire : le chauffe-eau qui fuit, le four qui fait sauter le courant, plaque électrique qui de temps à autres refuse de s’allumer…
Et certaines, comme le tableau électrique ou la brulure du PetitChat auraient pu vraiment mal finir.

Si ma vie était un film, ce pourrait être un film d’aventures.
Chaque sortie avec les toons est une petite aventure à elle toute seule.
Les préparer (bonus : Petitchat qui récalcitre), préparer les affaires, puis aller au RER, gérer l’attente du train puis le trajet avec eux (qui sont tout de même relativement calme il faut bien l’admettre. Prendre le train, ils adorent ça).
Pour eux comme pour moi, c’est l’aventure à chaque fois.

Si ma vie était un film, ce pourrait être un film comique.
Merci les clowneries des toons qui viennent égayer mon quotidien.
Ils sont très inventifs et ne manquent pas une occasion de me faire rire.
Leur jeu préféré du moment : se planque sous ma couette, sous celle de MiA ou sous la table et se marrer comme des baleines.
Heureusement que ces moments là existent d’ailleurs.

Si ma vie était un film, ce pourrait être un drame ou une tragédie.
Quittée par le père de mes 2 enfants en bas âge après 15 ans de vie commune (et d’amour, je croyais) sans vraiment de préavis et pour une autre, je peine à réorganiser ma vie.
L’ex ne me facilite pas la vie et probablement que je ne la lui facilite pas non plus.
Pour dire les choses crument, j’en chie vraiment et les larmes sont biens souvent au rendez-vous. Les miennes et celles des toons.

Mais si ma vie était un film, ce n’est pas aujourd’hui que le mot fin apparaitrait sur l’écran.
Il me reste encore bien des choses à dire et à faire avant.
Alors je compte bien faire en sorte que la comédie et l’aventure finissent par l’emporter sur le drame et les catastrophes.

Publicités

9 réflexions sur “Si ma vie était un film #53BilletsEn2015 #8

  1. Pingback: Et c’est pas fini | Procrastineries

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s