La lettre jamais envoyée #53BilletsEn2015 #12

Macaron-copiePour cette 12ème semaine du projet 53 billets en 2015, Agoaye nous demande d’écrire une lettre imaginaire.

Une lettre jamais envoyée, une lettre pour dire ce qu’on aurait aimé sans l’avoir pu, sans l’avoir osé.
Une lettre à un ami perdu de vue, à un être aimé disparu, un ami imaginaire.

Moi j’écris à celui qui ne sera pas.

Toi qui ne seras pas.

Mon 3ème bébé, mon 3ème enfant.

Ma famille idéale a toujours comporté 3 enfants (voir plus).
La vie, les longues études, la raison m’ont fait me dire que finalement, 2 c’est bien déjà.

Mais tout de même, Petit Troiz, tu as toujours été présent dans un coin de ma tête.
Même aujourd’hui, que mon couple n’est plus, que notre famille est décomposée, tu es toujours là. Je n’arrive pas à faire mon deuil de toi.

J’imagine ce qu’aurait pu être ta grossesse, ta naissance, tes premiers mois de vie.
Un nouvel allaitement, un nouveau congé parental.
Je ne sais pas si tu aurais été fille ou garçon et peu importe.

Aurais tu soudé notre famille ou l’aurais tu au contraire disloquée encore plus ?
Aurais je réussi cette fois ci à passer sereinement la tempête des premiers mois, le bouleversement de ton arrivée, la remise en question de nos équilibres, les difficultés de la reprise du travail et de la recherche d’un mode de garde ?Ces questions là resteront sans réponse, à jamais.

Toi qui ne seras pas, tu seras toujours en moi comme un éternel regret.

Publicités

4 réflexions sur “La lettre jamais envoyée #53BilletsEn2015 #12

  1. Je te comprends. Moi aussi, j’ai toujours voulu avoir trois enfants. C’est difficile pour toi en ce moment mais rien n’est écrit à l’avance, la vie n’est pas figée. Tout peut arriver ! Je te souhaite de retrouver le bonheur. Ce petit trois arrivera peut-être bientôt. Qui sait ? Plein de courage !

    • Merci pour ton message.
      La vie n’est pas figée c’est vrai, mais l’horloge biologique non plus et il faut bien être réaliste : les probabilités qu’un petit troisième vienne s’installer sont quand même bien minimes.
      J’ai déjà la chance d’avoir 2 beaux enfants alors je ne vais pas me plaindre !
      Je fais visiblement partie de celles qui ne savent pas dire stop, qui en veulent toujours encore.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s