Et puis 3…

le cadeau qui recycle le papier cadeau

le cadeau qui recycle le papier cadeau

Et oui voilà, 3 ans pour mon PetitChat.

Et comme je le disais il n’y a pas longtemps : il n’y a plus de bébé chez moi.

3 ans, l’occasion d’un petit bilan et puis de raconter comment on l’a fêté…

La continence de jour est acquise depuis cet été, la continence de nuit n’est pas bien loin.
Il parle comme un livre, compte (en français et en anglais), connait les couleurs (idem), sait reconnaitre la plupart des lettres de l’alphabet, épeler son prénom et celui de sa sœur…
Il a une mémoire phénoménale et adore la musique. Il a donc à son répertoire un nombre incroyable de comptines et chansons qu’il retient très rapidement et chante tout le temps.
Il est capable d’être tout à fait autonome quand il le veut bien.

Il a comme on dit, un petit caractère bien trempé.
Il s’oppose, s’oppose et s’oppose encore.
Les frustrations et les contraintes lui sont très difficiles.
Il est également extrêmement jaloux de sa grande sœur, voudrait avoir tout ce qu’elle a et toujours toujours être servi en premier.

Il est aussi capable d’être le petit garçon le plus doux de toute la terre, de me faire fondre de ses bisous et de ses câlins, ses bras autour de mon cou, sa tête nichée au creux de mon épaule.
Il me susurre des  mots doux à l’oreille « maman je t’aime toute l’amour », m’embrasse en m’attrapant par les oreilles (toute ressemblance avec un certain petit lièvre serait purement fortuite)

Avec sa sœur, autant ils sont capables de se disputer et de sa hurler et taper dessus, autant ils sont capables de jouer ensemble, de s’inventer mille histoires, de se faire rire et de se faire des câlins merveilleux. Dans ces moments là, je les regarde jouer et je savoure leur complicité.

Cet anniversaire était un peu particulier : c’était la première fois que les Toons n’étaient pas avec moi. Première fois mais certainement pas dernière fois, décomposition familiale oblige.
Pas de « bon anniversaire » chuchoté le matin au réveil, pas d’ouverture de cadeaux au saut du lit.

A la place, un petit coup de fil pour le lui souhaiter et entendre sa voix.

Et le soir au retour, l’ouverture d’une pile de cadeaux, dont le fameux camion poubelle qu’il m’avait demandé et qu’il adore, la clarinette offerte (à sa demande) par la nounou, des livres et des puzzles.

Et une petite bougie sur un petit gâteau au dessert le soir, en attendant de faire mieux avec les amis le week-end prochain…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s