Poulet aux oignons

;C’est ma première participation au défi cuisine de Vaalos, Marie3en2 et Kaetline.
Ce mois ci, l’ingrédient phare était l’oignon et j’ai justement réalisé un poulet aux oignons à la demande (et avec l’aide de) mon chéri.
La recette.est issue du livre « la cuisine juive marocaine » que j’ai piqué à ma mère et que j’adore

Ingrédients :

  • un gros poulet coupé en morceaux 6 moi j’ai pris 8 cuisses
  • 1,5 kg d’oignons
  • 1/4 de tasse d’huile
  • 1 tasse d’eau
  • 1 1/2 cuillerée de cannelle
  • 1/4 cuillerée de safran ou curcuma – j’utilise du curcuma
  • 1/2 cuillerée de poivre blanc
  • 1/4 cuillerée de sel

Préparation :

Pelez, coupez les oignons en quartiers et rincez les. (ça c’est la job de mon homme)
Faire revenir dans de l’huile pendant une heure sans faire frire.

Frottez les morceaux de poulet avec le mélange d’épices. Étape très fun à réaliser : on mélange les épices dans une assiette creuse, puis on en prend une pincée et on frotte chaque morceau avec.

Disposer sur les oignons et cuire une heure à feu doux. Mouiller d’une tasse d’eau au besoin – moi j’ai pas eu besoin, les oignons avaient rendu assez de jus.

bon appétit !

Et les oignons qui restaient ont servi de sauce pour des pâtes le lendemain, encore un succès !

Gateau-tuerie au chocolat

miam

Ça fait un petit moment que je parle de cette recette et même que je l’ai promise à certaines, n’est ce pas Snana et Marmouzets ?
Je connais cette recette depuis mon adolescence, c’est une copine de ma mère qui lui avait donné, elle l’avait elle même prise dans un magazine quelconque.
Étudiante, je l’ai récupérée et j’ai commencé à la réaliser dans mon petit studio. C’est à cause de cette recette que j’ai fini par me faire offrir un batteur électrique, vous allez vite comprendre pourquoi.

Ingrédients :

les ingrédients

  • 250 g de chocolat à dessert. Le chocolat c’est un peu ma botte secrète : j’utilise des pistoles de chocolat noir à 80% que j’achète au magasin d’usine Valrhona. avec du chocolat pâtissier, c’est bon aussi mais le gout est moins fort.
  • 125 g de beurre
  • 150 g de sucre
  • 50 g de farine
  • 8 œufs

préparation

Faire fondre le beurre et le chocolat et mélanger pour obtenir une pommade (3 minutes au micro ondes, puissance moyenne)

Fouetter les jaunes d’œuf avec le sucre jusqu’à ce que le mélange soit mousseux.
Incorporer au mélange les blancs battus en neige (8 blancs battus en neige. Au batteur ça se fait quand même bien plus facilement qu’à la fourchette – mais ça marche à la fourchette, les blancs n’ont pas besoin d’être hyper fermes)
Ajouter le mélange beurre / chocolat, puis la farine. (ne pas oublier la farine, je l’ai fait une fois et c’était vraiment pas terrible)
Verser dans un moule beurré et mettre au four à 180 °C pendant environs 35 minutes.
La pointe d’un couteau plongée dans le gâteau cuit doit ressortir sèche, ou à peine humide pour un résultat un peu fondant.

juste avant la cuisson

Voilà. Une tuerie. MissAngus a testé ce week-end, et elle a approuvé. Non, pas de photo d’elle en train de se baffrer le déguster, elle a mangé trop vite.

Cuisine de la semaine #3

Pour répondre à l’appel de Madame Sioux, je vous raconte ce qu’on a mangé chez nous cette semaine.

Cette semaine, on était en vacances tous les deux. On pourrait croire qu’on en a profité pour cuisiner et manger de bons repas bien équilibrés midi et soir mais en fait pas du tout. Nos repas ont été aussi déstructurés que nos journées. On a très majoritairement grignoté salade / jambon le midi et le soir quand on était à la maison, ça a beaucoup été du vite fait, presque déjà prêt.

On a quand même étrenné la cocotte en fonte qu’on vient de s’offrir avec une côté de bœuf en cocotte. Pas mal mais à améliorer.
On s’est aussi fait notre traditionnelle bourriche d’huitres, j’adore ça.

Et puis comme on a fait pas mal de gouters, histoire de voir les amis et la famille qu’on n’a pas trop le temps de voir le reste du temps, j’ai fait quelques gâteaux : au chocolat, cake aux pommes et cannelle et cake aux poires (ces 2 dernières recettes viennent des cakes de Sophie et j’en suis fan car ça permet de faire de très bons gâteaux en 10 à 15 minutes de préparation et avec de bons ingrédients)

Voilà pour cette semaine.

Poulet au fenouils

Comme promis à Marmouzets et Lily2b, voici cette recette hyper simple et super bonne.

Ingrédients

  • un gros poulet coupé en morceau (ou 4 à 6 cuisses coupées en 2)
  • 2/3 têtes de fenouil
  • 1/4 de tasse d’huile (je mélange huile d’olive et huile type isio4)
  • 1/4 de cuillerée de safran ou curcuma (je prend toujours du curcuma)
  • 1/2 de cuillerée de poivre blanc
  • 1/4 de cuillerée de sel
  • 1 tasse d’eau

 préparation

Dans un bol, faire un mélange avec l’huile et les épices. En enduire les morceaux de poulet et les faire revenir 30 minutes dans le fond d’une marmite (il faut que les morceaux soient bien dorés)
Ajouter ensuite les fenouils lavés et coupés en 4, le reste d’épices et couvrir d’une tasse d’eau.
Laisser cuire 1h30 à feu doux.

On peut le servir avec du riz, du blé ou autre féculent.

C’est un plat très doux. C’est le seul moyen de faire manger du fenouil à mon homme, qui n’aime pas ça sinon.

La cuisine de la semaine #2

Pour répondre à Madame sioux, voici ce qu’il y a eu cette semaine dans nos assiettes.

Cette semaine aura été un peu chaotique entre la nounou malade, les gardes de l’homme et Noël.
Je ne vais donc pas faire le détail de chaque soir, juste dire ce qu’on a fait maison.

Des filets de saumon à la poêle et des haricots verts
Du boudin blanc avec des pommes et des lentilles (en boite mais un jour je ferai la recette de Lily2b)
De la soupe potimarron & brie (recette déjà donnée sur Twitter – je la remettrai ici le journ où je penserai à prendre la soupe en photo avant qu’elle ne soit mangée)
Du poulet aux fenouils (recette issue d’un livre : la cuisine juive marocaine)
Un cake lardons & olives (recette issue des cakes de Sophie sauf que je mets plus de fromage et de garniture qu’elle)

On a fait du riz au lait et le résultat est sans appel : je n’aime toujours pas ça. (petite quand on me demandait ce que j’aimais manger, je répondais : « tout sauf le riz au lait » ben c’est toujours vrai.

Je ne parle pas du menu du réveillon ni de ce midi parce que je n’ai pas fait grand chose : hier soir on était invités (et on a super bien mangé) et ce midi c’était du tout pret à juste faire cuire au four.
On a très bien mangé mais on ne s’est pas gavés, c’est bien ! pas de crise de foie à l’horizon.

A la semaine prochaine.

La cuisine de la semaine #1

Je me lance et je réponds moi aussi à l’appel de Madame Sioux qui veut savoir ce qu’on mange.
Partager ses menus, c’est une bonne idée et ça peut inspirer de quoi varier les repas.

ce week-end : les flans au caramel dans ma multidélices (recette du livre qui va avec). Bons. La prochaine fois je pense que je mettrais un peu moins de caramel.
Mon fameux gâteau au chocolat qui déchire tout. La recette viendra dans un autre pots.

Lundi soir : ravilis chèvre-basilic. Achetés au rayon frais. Bons et rapide à préparer, parfait puisqu’on revenait du RDV chez le dermato de MissAngus.

Mardi soir : poêlée maison : pommes de terre, brocolis, courgette et aubergine accompagnée de saucisses de Montbéliard.
C’était la première fois qu’on mettait du brocolis dans une poêlée et il n’était pas très cuit. Moi j’ai bien aimé l’aspect croquant qu’on n’a pas quand on les cuit à la vapeur. Mon homme n’a pas aimé.

Mercredi soir : le reste de la poêlée avec du quinoa.
C’est moi qui ai mangé tous les brocolis.

Jeudi soir : en solo donc bouffe décadente  ailes de poulet et mousses au chocolat.

Vendredi : steak et haricots verts à la vapeur.

Samedi : tomate mozzarella, poulet rôti et pommes de terre au four

Dimanche : soupe pommes de terre, poireau, carottes, navet (vive le blender chauffant)
Et puis carottes rappées, chou fleur à la vapeur et jambon de dinde pour les protéines.

Voilà pour cette première semaine.

Soufganiot – les beignets de Hannoukkah

Ce soir, c’est déjà le dernier soir de Hannoukkah.

A Hannoukkah, l’une des traditions, ce sont les beignets ou soufganiot.
Tous les ans, je suis cette recette.
Pas la peine que je la recopie, c’est vraiment cette recette que j’utilise, sans modifications.

Juste une remarque ou 2 :

  • C’est très important d’utiliser de la vraie levure de boulanger, qu’on trouve chez un vrai boulanger et pas en supermarché. J’ai déjà tenté avec de la soi disant levure de boulanger en sachet, pour machine à pain, et le résultat est vraiment moins bon, non seulement en terme de gonflage, mais aussi en terme de goût.
  • Le second levage, une fois qu’on a découpé les cercles est très important. A choisir, mieux vaut écourter le premier plutôt que le second.
  • Je fais des cercles beaucoup plus petits que ce qui est dit dans la recettes. (J’utilise une tasse à café en général) Comme ça, avec les quantités données, je fais entre 40 et 50 beignets. Ça en fait plus à manger.
  • Le lait de soja, c’est pour rendre les beignets « neutres », c’est à dire ni viande ni laitage car chez les juifs, on ne peut pas manger de laitages dans un repas où on a mangé de la viande. A mon avis, on peut aussi les faire avec du lait normal. J’ai aussi vu des recettes avec du jus de fruits, je n’ai pas essayé.

Des photos de la préparation :

avant la cuisson

 

cuisson de la première fournée

on recouvre de sucre glace

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bon appétit !