22 mois – Mr Câlin

PetitChat, mélomane

PetitChat, mélomane

Ça aurait aussi pu être Mr Non parce que la phase d’opposition est bien là et que mon bonhomme sait faire comprendre quand il n’est pas d’accord.
Il affirme son caractère et sa personnalité. Ce n’est plus du tout le petit bébé qui ne pleurait que lorsqu’il avait faim. Ou envie d’un câlin.
Mais ça ne serait vraiment  pas lui rendre justice que de le résumer au seul mot non.

D’autant que le « oui » est réapparu dans son vocabulaire.  Et moi, je lui pose des questions dont je connais d’avance la réponse juste pour le plaisir d’entre son « ouiiii » qui me fait fondre.

Mon PetitChat est donc un enfant très câlin. Il s’arrête au milieu de ce qu’il est en train de faire (jouer, manger…) et tend ses bras vers moi en criant « Cayinnnnnn maman »
Impossible de lui résister.
D’autres fois, il se jette dans mes bras en courant. J’ai intérêt à être prête à le réceptionner parce que lui, c’est pas son problème. Il déboule et puis c’est tout.

Quand il se fait mal il vient me voir en me montrant son pied, sa main ou sa tête et en réclamant un « bizou bob ». et après « E pati bobo »

Il développe de plus en plus son langage, prononce un nombre incroyable de mots (dont je serai bien en peine de faire la liste).
Il sait nommer un très grand nombre d’objets, de lieux mais aussi de parties de son corps.
Il commence à faire de petites phrases et j’ai même eu droit à mon 1er « coucou ? ». A 22 mois. Ça promet.

Il aime les voitures (en particulier sa « patu zaune » – mais en fait tout ce qu’il convoite est zaune et ponctué d’un « donne ! » exigeant), les trains, les poupées, les livres et surtout, surtout la « buzik ». sur la photo, il a chipé un livre que sa sœur a reçu pour Noël : Paco et l’orchestre et ne se lasse pas d’appuyer sur les puces pour écouter les divers instruments.

Car oui, c’est un mélomane. Depuis qu’il est tout petit, lui chanter une chanson est un des meilleurs moyens de le calmer (à condition de trouver LA chanson qu’il veut entendre à l’instant T.)
Et il les connait par cœur et les chante avec  nous ou même tout seul.

J’ai donc régulièrement le soir à un concert depuis son lit « Béyé, ivé, pu amais… » ( tu as reconnu ce célébrissime extrait ? Oui, c’est bine l’influence de sa grande sœur avec qui il joue mais aussi se dispute de plus en plus.)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s